Le maire de Saint-Maurice, Gérard Bruneau, a répliqué aux propos de son chef pompier.

MRC des Chenaux: importante rencontre entre élus et citoyens

C'est mardi soir, à compter de 19 h, que s'ouvrira une importante rencontre entre élus et citoyens au Centre communautaire de Saint-Narcisse dans le but de déterminer les enjeux sur lesquels les dix maires de la MRC des Chenaux devront travailler ces prochaines années. Environ 160 personnes sont attendues à cette réunion.
Cette dernière a ceci de particulier que pour la première fois, le concept de développement durable - une notion qui vise à prendre en compte, outre l'économie, les aspects environnementaux et sociaux qui sont liés à des enjeux de long terme - viendra teinter les discussions.
«On veut que les actions qui suivront aillent dans le sens du développement durable», explique le préfet Gérard Bruneau. Une courte présentation sera d'ailleurs faite par Sabrina Cholette, agente de développement durable de la Société d'aide du développement des collectivités (SADC) de la Vallée de la Batiscan.
«Tout le monde parle du développement durable, sans savoir ce que c'est. Ce n'est pas juste quelque chose qu'on fait et qui dure, c'est quelque chose que l'ont fait avec des effets économiques et sociaux.»
Après la présentation d'ouverture, plusieurs personnes ressources prendront la parole, dont le maire de Saint-Narcisse, Guy Veillette, l'aménagiste de la MRC, Yvan Magny, la coordonnatrice de la nouvelle Communauté entrepreneuriale des Chenaux, Anne-Marie Grondin, et l'agent de développement rural de la MRC, Lionel Arseneault. La soirée sera animée par Jean-Claude Landry, du secteur communautaire, qui présentera les principaux enjeux.
Chaque municipalité aura deux tables où on retrouvera les conseils municipaux ainsi que des leaders identifiés dans chaque localité qui ont été invités à prendre part aux discussions. On sait que des marguilliers ont fait des pressions auprès de leur municipalité pour être représentés lors de cet exercices, ce qui a été accepté, et qu'ils ont l'intention d'amener la MRC à entamer une réflexion sur l'avenir du patrimoine religieux sur son territoire.
«Chaque enjeu sera discuté table par table afin de savoir s'ils sont toujours d'actualité ou s'il faut en ajouter ou en retrancher, poursuit M. Bruneau. En fait, on reprend la planification stratégique que l'on a actuellement et on l'actualise. Chaque personne pourra s'exprimer sur tous les enjeux grâce à un système de vote et indiquer la priorité qu'elle y accorde», de conclure le préfet, non sans rappeler qu'il faudra aussi tenir compte de ce qu'il appelle la récente «entreprise de démolition de Québec», avec son nouveau pacte fiscal et de son impact financier sur les municipalités et MRC.