Michel Grosleau, maire de Saint-Prosper

Eau potable: Saint-Prosper entame ses procédures

Dans une course contre la montre, Saint-Prosper a déjà entamé la première procédure d'une longue série devant mener la Municipalité jusqu'à la reprise des travaux d'installation de son réseau d'aqueduc.
Toutefois, on attend toujours les documents officiels de Québec qui doivent permettre d'aller de l'avant avec le nouveau règlement d'emprunt.
Joint lundi, le maire Michel Grosleau a déclaré que même si elle est acquise, il n'avait encore reçu aucune confirmation écrite de la majoration des subventions de Québec, à la suite du retrait d'Ottawa de ce dossier en janvier dernier.
«On n'a toujours rien d'officiel. On devrait recevoir ça cette semaine. On nous dit que c'est sur le bureau du ministre pour signature. Par contre, la Municipalité a adopté une résolution confirmant qu'elle demandait à Ottawa de se retirer dans ce dossier. On attend maintenant la lettre du provincial pour faire le suivi de notre règlement d'emprunt cette semaine. Une rencontre est prévue avec notre avocat le 19 février.»
Rappelons que le maire Grosleau veut être en mesure de reprendre les travaux rapidement afin que l'eau potable soit disponible dès 2014, ce qui mettra fin une fois pour toutes à l'avis d'ébullition vieux de 12 ans.