Les citoyens de Maskinongé n'ont plus besoin de faire bouillir leur eau avant de la consommer.

Avis d'ébullition maintenu à Saint-Stanislas

La levée de l'avis d'ébullition à Saint-Prosper après treize ans d'application ne signifie pas pour autant que les résidents de Saint-Stanislas, qui sont desservis par le réseau de la municipalité voisine, peuvent consommer l'eau de façon sécuritaire. L'avis d'ébullition est maintenu pour les citoyens concernés de Saint-Stanislas.
Le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a précisé la situation, lundi. «Bien que relié à la station de traitement, le réseau de Saint-Stanislas n'est toujours pas en service. La levée de l'avis ne concerne donc que la municipalité de Saint-Prosper», explique Stéphanie Lemieux, responsable des communications à la direction régionale du ministère.
«Il est important que les citoyens de Saint-Stanislas touchés par l'avis d'ébullition continuent de faire bouillir leur eau jusqu'à ce que les travaux sur leur réseau soient terminés.»
Rappelons que l'avis permanent d'ébullition à Saint-Prosper a finalement été levé la semaine dernière. Les citoyens devaient faire bouillir l'eau avant de la consommer depuis treize ans, soit un des avis permanent les plus longs jamais diffusé au Québec. La construction d'une nouvelle usine d'eau potable à Saint-Prosper ainsi que l'aménagement du réseau d'aqueduc auront coûté près de 20 millions $.