La candidate du Parti vert du Québec dans Champlain, Stéphanie Dufresne.

«Des changements majeurs s’imposent»

Saint-Tite — La candidate du Parti vert du Québec dans Champlain, Stéphanie Dufresne, prend l’engagement électoral de mettre en place un accompagnement et les ressources financières nécessaires pour faire du Festival western de Saint-Tite l’événement le plus écoresponsable du Québec.

Cette spécialiste dans le domaine de l’environnement observe que le festival accuse actuellement un retard dans la gestion des matières résiduelles par rapport aux grands événements semblables.

«Il faut offrir le tri sélectif aux participants sur le site à l’aide d’îlots de tri et mettre en place une escouade verte pour sensibiliser les utilisateurs. Le compostage doit aussi être offert pour les restes alimentaires et nous devons éliminer complètement l’usage de plastique à usage unique», croit-elle.

À son avis, le festival doit aussi se doter d’une politique environnementale qui comprend des objectifs mesurables et prévoit une compensation des gaz à effet de serre afin de viser la carboneutralité.

Habitant le village voisin de Saint-Adelphe, Mme Dufresne dit fréquenter le festival chaque année. «Pour assurer sa pérennité, des changements majeurs s’imposent. La réputation du Festival western de Saint-Tite est déjà entachée par la question du bien-être animal. Il ne faudrait pas que cet événement, notre fierté régionale, devienne une honte environnementale», affirme-t-elle.

Cette dernière fait remarquer que le Festival western de Saint-Tite reçoit entre 400 000 et 600 000 visiteurs par année. «Nous pourrions en faire un exemple pour le Québec en matière d’événement écoresponsable, ce qui ferait d’autant plus rayonner la région de la Mauricie», souhaite la candidate.

Jusqu’à présent, Stéphanie Dufresne avait déjà fait connaître deux engagements, soit la promotion de l’achat local et l’établissement d’écoles à pédagogies alternatives dans le comté.