Le député sortant et candidat libéral dans Maskinongé, Marc H. Plante

Derniers engagements libéraux

TROIS-RIVIÈRES — Les candidats libéraux en Mauricie ont profité des dernières heures avant le scrutin électoral de lundi afin de tracer un bilan de leur campagne, mais aussi de faire connaître leurs derniers engagements.

En effet, tant Marc H. Plante dans Maskinongé que Pierre Giguère dans Laviolette-Saint-Maurice ont pris des engagements en ce qui concerne les jeunes et les pêcheurs du lac Saint-Pierre.

Dans Maskinongé, Marc H. Plante a annoncé vouloir améliorer les connaissances sur l’état de santé des écosystèmes du lac Saint-Pierre en réalisant de façon annuelle l’étude sur les stocks de perchaude dans le lac, ce qui n’est actuellement pas fait sur une base annuelle. «La pêche sportive et commerciale est une activité économique essentielle pour des dizaines de familles du comté. Présentement, on me dit que les stocks de perchaude vont mieux, ce qui contredit les études scientifiques que nous avons. Je suis prêt à mettre ces études à l’épreuve pour informer rapidement les pêcheurs lorsqu’une réouverture durable de la pêche sera possible», a indiqué le député sortant, qui s’est aussi engagé, s’il est réélu, à rencontrer la candidate péquiste Nicole Morin pour travailler avec elle et concrétiser son engagement de nationaliser le parc des Chutes de Sainte-Ursule.

Pour sa part, le député sortant de Laviolette-Saint-Maurice, Pierre Giguère, s’est engagé à créer un secrétariat à la jeunesse dans son comté. Cet organisme qui existe déjà au sein du gouvernement du Québec, permettrait aux jeunes du comté de se rapprocher de la politique et se faire entendre sur différents enjeux, croit le candidat.

«S’il y a bien un phénomène que l’on peut observer à la grandeur de la circonscription, c’est l’exode de nos jeunes vers les grandes villes. La création d’un secrétariat à la jeunesse dans Laviolette-Saint-Maurice nous permettra d’établir un lien avec la jeunesse et de l’impliquer dans le rayonnement des communautés», ajoute M. Giguère.

Le député sortant et candidat de Champlain, Pierre Michel Auger, a quant à lui rappelé ses engagements concernant l’accès à Internet haute vitesse et au réseau cellulaire partout, défendre le projet d’agrandissement de l’école La Source, le transport collectif et la mobilité durable, le développement touristique, la lutte à la pénurie de main-d’oeuvre, le financement des infrastructures routières et le soutien aux organismes communautaires.

«Lundi, les électeurs de la région auront à faire le choix de savoir si on poursuit l’élan de la Mauricie, ou si on le brise. Ce sera un choix déterminant», croit Marc H. Plante.