Le Centre de pédiatrie sociale de Trois-Rivières vient en aide à 300 enfants et leur famille en situation de vulnérabilité.
Le Centre de pédiatrie sociale de Trois-Rivières vient en aide à 300 enfants et leur famille en situation de vulnérabilité.

Dernier droit pour la guignolée du Centre de pédiatrie sociale de Trois-Rivières

Gabriel Delisle
Gabriel Delisle
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — La 11e guignolée du Centre de pédiatrie sociale de Trois-Rivières entame son dernier blitz. La guignolée virtuelle se termine le 12 décembre, journée lors de laquelle auraient normalement eu lieu les collectes dans les rues de la ville. L’objectif est d’atteindre 40 000 $ afin de venir en aide à 300 enfants et leur famille en situation de vulnérabilité à Trois-Rivières.

«Nous sommes rendus à un peu plus de la moitié de l’objectif», explique Alain Lemieux, président du conseil d’administration du Centre de pédiatrie sociale de Trois-Rivières.

«On sait que les besoins sont exacerbés par la pandémie. L’anxiété et le stress augmentent, ce qui peut avoir des impacts aux lourdes conséquences pour les enfants qui sont déjà dans des situations précaires.»

Il est possible de faire des dons à guignolee.cpstr.org ou en textant ENFANT au 30333 pour faire un don de 10 $ ou 20 $ au Centre de pédiatrie sociale de Trois-Rivières. Il existe d’autres façons de donner, notamment grâce à des partenariats avec des commerçants. Elles sont expliquées sur le site du Centre de pédiatrie sociale.