Martine Duchesne, Demois'Aile d'honneur, et Vicky Lavigne, membre du comité organisateur des Demois'ailes.

Départ difficile pour les Demois'ailes

La température atteignant 35 degrés Celsius par moment, les Demois'ailes ont pris un peu plus d'une heure trente de retard sur leur échéancier.
Bien décidées à terminer à l'heure prévue, les coureuses ont regroupé des équipes de relais afin d'accélérer la cadence. «La température d'aujourd'hui est beaucoup mieux. Un petit vent et une température plus fraîche font du bien aux filles», soulignait Vicky Lavigne, membre du comité organisateur.
Malgré des conditions météorologiques difficiles, aucun coup de chaleur n'a été enregistré.
«Une chance qu'on a nos bénévoles», affirmait Mme Lavigne. On comprend pourquoi puisque ceux-ci sont en effet constamment en train de ravitailler l'équipe en action en leur apportant eau, friandises et électrolytes de toutes sortes.
C'est d'ailleurs grâce à cette stratégie que les coups de chaleur sont absents par rapport à l'année passée.
En plus de l'approvisionnement, des bénévoles thérapeutes s'acharnent à offrir un traitement à chaque Demois'Ailes après une section de 10 km.
Malgré ce petit contre-temps, la responsable croit tout de même que les 43 femmes arriveront à temps. L'arrivée est prévue pour 16 h 30 à l'Auberge du Gouverneur de Shawinigan.