L'entretien hivernal de la route 155 entre La Tuque et Roberval sera de niveau 1.

Déneigement de la route 155 Nord: le MTQ fait volte-face

La vague de protestations des élus et de la population a eu l'effet escompté dans le dossier du déneigement de la route 155 Nord entre La Tuque et le kilomètre 185.
Le ministère des Transports du Québec (MTQ) est revenu sur sa décision. Le niveau 1 d'entretien hivernal sera maintenu sur le tronçon. Une nouvelle particulièrement bien accueillie dans le Haut Saint-Maurice.
Pour être conséquent avec la volonté d'harmonisation du ministère des Transports, on irait même plus loin. Le niveau 1 d'entretien hivernal sera étendu sur la route 155 de La Tuque jusqu'à Roberval. Rappelons que la portion entre le kilomètre 185 et Roberval faisait partie de la catégorie d'entretien niveau 2 depuis 2014.
«Le ministre a mis un moratoire. Dorénavant, il va demander à ses équipes, lorsqu'il y aura des changements de niveau d'entretien, que ce soit documenté et présenté à la population», a fait savoir la députée de Laviolette, Julie Boulet.
Dans sa décision, le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, Laurent Lessard, aurait considéré l'éloignement, l'absence de téléphonie cellulaire, le pourcentage de transport lourd.
«J'ai entendu les différents intervenants dans le dossier et tous ont soulevé d'importants arguments concernant la décision prise par le Ministère de déclasser l'entretien hivernal de la section mauricienne de la 155. [...] Il était donc important de revoir la décision, surtout considérant l'absence de couverture cellulaire. Nous avons donc déterminé que le déneigement de niveau 1 devait s'appliquer sur tout le tronçon, et ce, jusqu'à Roberval», a souligné le ministre Lessard.
La députée de Laviolette s'est dite très heureuse et, surtout, satisfaite du dénouement du dossier. «C'est une question de sécurité. Je pense maintenant que le message va être rassurant. Cela démontre que la sécurité demeure une priorité du ministre des Transports et du gouvernement», a souligné Julie Boulet.
Évidemment, la nouvelle a été accueillie avec beaucoup d'enthousiasme de La Tuque à Roberval. «C'est définitivement une bonne nouvelle», a commenté le maire de La Bostonnais, Pierre-David Tremblay qui a appris la nouvelle par Le Nouvelliste.
Selon lui, cette annonce est la suite logique de la rencontre de lundi avec le ministère des Transports, les différents maires et la députée de Laviolette.
«En même temps, ça ne me surprend pas. On voyait bien lors de la rencontre, même si l'on était resté sur notre appétit, qu'ils n'avaient pas pris en considération certains dangers. Avec tous les arguments qu'on avait, on ne pouvait pas croire qu'ils seraient irresponsables à ce point-là alors que ce n'était même pas une question de budget. Je n'ai jamais lâché le morceau et on a même montré les dents. [...] Tant mieux s'ils ont pris cette décision-là. Ça nous satisfait», a affirmé M. Tremblay.
Le maire de La Tuque aussi était très heureux d'apprendre la nouvelle. Il pense que les citoyens qui utilisent la route 155 entre La Tuque et Roberval vont pousser un soupir de soulagement.
«C'est vraiment une bonne nouvelle et elle arrive au lendemain de notre rencontre. [...] Ils ont bien vu que tous les maires étaient d'accord dans ce dossier-là. Leur décision nous dérangeait. Heureusement, le MTQ a répondu à nos demandes, et beaucoup plus rapidement que ce à quoi je m'attendais», a souligné le maire Normand Beaudoin.
Rappelons que depuis plus de deux semaines les maires des différentes municipalités dénonçaient haut et fort les changements apportés au déneigement par le MTQ. Les citoyens avaient également emboîté le pas sur les réseaux sociaux en partageant une publication du maire de Roberval, Guy Larouche, à près de 5000 reprises. Le message mentionnait qu'«une route d'interconnexion régionale doit avoir un déneigement de catégorie 1».
Le maire Larouche reconnaissant
Le maire de Roberval Guy Larouche est «extrêmement satisfait» de la réaction du ministère des Transports de maintenir le niveau 1 d'entretien hivernal sur toute la route 155 entre sa ville, au Lac-Saint-Jean, et La Tuque, en Mauricie.
Les élus s'étaient mobilisés à chaque extrémité. «Quand les deux régions travaillent ensemble, on voit que ça peut donner de bons résultats, déclare
M. Larouche. Je n'aurais pas pu demander une meilleure réaction.» Il remercie aussi le premier ministre Philippe Couillard d'avoir mandaté personnellement le ministre Laurent Lessard.
Le maire rappelle l'importance d'avoir des artères «fiables, sécuritaires et accessibles», alors que le secteur est prisé des touristes durant l'hiver pour la pêche blanche et la motoneige, notamment. «Surtout qu'en plus, on n'a pas d'autoroute qui se rend jusqu'au Lac et pas de service cellulaire sur la 155», souligne Guy Larouche. Le Quotidien