Valérie Lupien (animatrice), Amélie Marcoux et William Rush (porte-parole) et Élaine Fréchette (organisatrice) ont procédé au lancement de la 5e édition du Défi allaitement Mauricie.

Démystifier l'allaitement maternel

Plus d'une centaine de femmes de la région sont attendues, samedi matin, au centre commercial Les Rivières à l'occasion de la 5e édition du Défi allaitement Mauricie. L'activité, qui souligne la semaine mondiale de cette pratique, se déroulera sous le thème Soutenir l'allaitement - Ensemble.
L'événement, organisé par le Centre Ressources Naissance et le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, cherche à réunir le plus grand nombre de bébés allaités au même moment dans un même endroit afin de rivaliser de façon amicale avec les autres sites du Québec et d'ailleurs dans le monde.
L'objectif est de promouvoir l'allaitement et d'éliminer les tabous qui l'entourent.
«Nous voulons démystifier, normaliser et soutenir l'allaitement maternel notamment en rendant l'espace public un lieu convivial et complice où les familles se sentiront à l'aise de répondre aux besoins de leurs bébés», souligne Élaine Fréchette, consultante en allaitement au Centre Ressources Naissance.
Le grand décompte du nombre de bébés allaités sur place se fera sur le coup de 11 h.
Le Défi allaitement, qui débutera à 9 h, propose des activités pour toute la famille.
«Nous allons avoir des activités familiales comme le maquillage pour enfants, la présentation de vidéos dont un avec les papas qui parlent de l'allaitement, des collations seront servies et il y aura des tirages de prix de présences», ajoute Mme Fréchette.
Porte-parole du défi
Cette année, pour souligner que l'allaitement concerne également le père de l'enfant, c'est une famille qui est porte-parole du défi. Matthew Rusch, entraîneur des lanceurs et lanceur pour les Aigles de Trois-Rivières et sa conjointe Amélie Marcoux, en compagnie de leur fils William, occuperont ce titre.
«Je suis heureuse d'être porte-parole, car l'allaitement est quelque chose de vraiment important pour la relation et la santé du bébé. J'étais déterminée à allaiter, ce n'était même pas une option, mais j'avais quand même une certaine petite crainte. J'ai trouvé une solution en faisant l'utilisation d'un tablier d'allaitement qui est devenu mon meilleur ami dans les dix derniers mois. Grâce à lui, William et moi avons été en mesure de passer nos soirées au stade de baseball», indique Mme Marcoux.
Les femmes intéressées peuvent manifester leur intention de participer au Défi allaitement Mauricie 2017 sur la page Facebook de l'événement. Les inscriptions se feront le matin même au centre commercial Les Rivières.