Le projet de démolition de la petite maison de l’Expo est finalement sur la glace.

Démolition de la petite maison de l’Expo: le projet sur la glace

Trois-Rivières — La petite maison de l’Expo sera-t-elle finalement démolie? Alors que le conseil municipal de Trois-Rivières a donné son aval sur la question il y a près d’un an et demi, il semble que le projet soit désormais sur la glace pour la direction de l’Hippodrome de Trois-Rivières. D’ailleurs, le permis de démolition pour y parvenir n’a toujours pas été délivré.

«Pour le moment, on peut dire que le projet est mis sur la glace. C’est toujours dans notre objectif qu’elle soit démolie, mais on a mis une pause au projet», confirme Murielle Thomassin, directrice générale de l’Hippodrome de Trois-Rivières.

En fait, le premier projet qui avait été présenté à la Ville de Trois-Rivières l’avait été par le prédécesseur de Mme Thomassin. Or, après réétude du projet, le plan fourni à la Ville ne faisait pas de sens pour la vision de la nouvelle administration, qui indiquait que la proposition fournie risquait d’empiéter sur le débarcadère de l’hippodrome.

«Nous avons voulu avoir un nouveau concept, un parc qui aurait été aménagé à cet endroit», mentionne Mme Thomassin. Seulement, lorsque le projet a été présenté à la Ville en octobre dernier, l’administration a réalisé que les coûts inhérents à la démolition et à cet aménagement représentaient plus du double que ceux estimés au départ.

L’administration est donc retournée à la table à dessin, et elle prévoit présenter une nouvelle demande pour obtenir le fameux permis de démolition. Toutefois, impossible de dire pour le moment à quel moment cette demande sera présentée, et si elle répondra aux exigences de la Ville évidemment.

Du côté de la Ville de Trois-Rivières, on indique que la décision prise par le conseil municipal en avril 2017 est à l’effet que le permis de démolition peut désormais être délivré lorsque le propriétaire du terrain en fera la demande. Or, comme le permis n’a pas encore été demandé officiellement, la Ville demeure toujours dans l’attente, et l’autorisation prévaut. Une fois que le permis sera délivré, le propriétaire disposera d’une année pour procéder à la démolition.

On se souviendra que la volonté de démolir la petite maison de l’Expo avait soulevé les passions à Trois-Rivières au printemps 2017, alors que des dizaines de citoyens avaient manifesté leur opposition à l’émission de ce permis de démolition au greffe de la Ville de Trois-Rivières. L’organisme Patrimoine Trois-Rivières avait également fait une sortie publique dans ce dossier, demandant la sauvegarde de ce bâtiment que l’organisme qualifiait d’historique et à valeur patrimoniale.