Démission de Manon Shallow: des raisons autres que personnelles

SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON — Contrairement à ce qu’avance le maire Robert Gauthier, Manon Shallow affirme que sa démission de la direction générale de Saint-Élie-de-Caxton repose sur des raisons professionnelles et est motivée par l’observation d’un climat de travail tendu.

Manon Shallow a remis sa démission à titre de directrice générale le 24 mars. Dans l’édition de vendredi du Nouvelliste, le maire Gauthier affirmait que ce départ reposait sur des raisons personnelles.

Le Nouvelliste n’a pu joindre Mme Shallow pour la publication de cet article. Cette dernière s’est toutefois manifestée vendredi en fournissant une copie de sa lettre de démission.

Elle refuse d’accorder une entrevue sur le sujet, mais le contenu de sa lettre de démission fait état d’un séjour marqué par des moments positifs, mais aussi par une ambiance de travail difficile.

«Depuis l’élection de novembre dernier, les séances de travail et publiques avec les élus sont parsemées de moments difficiles, empreintes de tension et de suspicion qui ont pour conséquence de nuire à l’avancement des dossiers allant parfois jusqu’à un manque de temps pour les traiter. De plus, lors des séances et au bureau, certains rôles professionnels sont souvent outrepassés et enchevêtrés par ceux de la vie personnelle, ce qui a un impact nuisible quant aux objectifs et aux responsabilités de la municipalité», explique Mme Shallow, en précisant qu’il lui «apparaît presque impossible d’envisager pouvoir travailler dans un climat serein et constructif dans un avenir rapproché, et ce, en considération des conditions actuelles».

Manon Shallow

Mme Shallow revient aussi sur un commentaire effectué par le maire Gauthier concernant son expérience municipale. Le maire déclarait au Nouvelliste que Mme Shallow avait travaillé comme secrétaire-trésorière au sein de deux municipalités avant de faire son arrivée à Saint-Élie comme directrice générale et qu’il y a une différence importante entre les deux fonctions.

Oeuvrant dans le domaine municipal depuis 24 ans, Mme Shallow soutient qu’au début de sa carrière, elle avait le titre de secrétaire-trésorière, mais que les tâches et les responsabilités d’une secrétaire-trésorière et d’une directrice générale «étaient les mêmes».

Elle ajoute avoir travaillé durant sept ans à la Municipalité de Saint-Luc-de-Vincennes en tant que directrice générale et secrétaire-trésorière.

Joint vendredi par Le Nouvelliste, Robert Gauthier a été bref. Le maire indique ne pas vouloir lancer une polémique sur la place publique.

«Avec l’article de ce matin (vendredi), tout a été dit. Le reste, ce n’est pas de l’ordre public.»