Le président de la Société immobilière G3R, Carl Gravel, posant devant l'esquisse du futur Centre d'événements et de congrès interactifs de Trois-Rivières.

Delta: le décompte est commencé

C'est officiel, le Centre d'événements et de congrès interactifs (CECI) ouvrira ses portes le 25 septembre 2018. Et pour le promoteur Carl Gravel, l'échéancier est à un tel point précis qu'un compte à rebours, visible sur le site Internet et dans le lobby de l'hôtel, a officiellement été déclenché, situant le tout à 459 jours, avec les heures, les minutes et les secondes.
Toute cette section de toiture et de clocher est appelée à subir les assauts des équipements de chantier à compter de lundi.
«Je suis excité et très content. Les travaux vont bon train. L'échéance du 25 septembre 2018 sera affichée sur plusieurs banderoles entourant le chantier. Chaque seconde qui nous sépare de l'ouverture fait maintenant partie d'un audacieux décompte visible sur le site web ceci3r.com. C'est un projet structurant et avec la forte demande, les retombées seront exceptionnelles pour la Ville de Trois-Rivières», a-t-il confié, jeudi, en dévoilant au Nouvelliste les étapes à venir.
Après une préouverture en juin 2018, l'ouverture officielle du CECI sera donc marquée par l'ajout de 65 nouvelles unités aux 160 chambres et suites actuelles, complètement métamorphosées d'ici aux vacances de la construction. Et au lieu de voir apparaître un second bâtiment hôtelier sur le site, comme c'était prévu à l'origine, le complexe du Delta Marriott sera plutôt en un seul bloc. Mais la passerelle reliant le tout au stationnement Badeaux figure toujours dans les plans.
«Avec un total de 225 chambres, ce sera l'un des plus grands hôtels annexés à un centre des congrès», a fièrement souligné le président de la Société immobilière G3R.
Celui-ci a expliqué que Marriott, «le plus grand hôtelier au monde», avait déposé une proposition des plus intéressantes en faisant la démonstration «qu'un hôtel fort est plus attractif que deux hôtels de moyenne envergure».
De son propre aveu, les employés du Delta Trois-Rivières ont joué un rôle majeur dans la décision d'agrandir l'hôtel. «Nos employés ont abordé ce projet dans un esprit de collaboration et d'ouverture, permettant le renouvellement de la convention collective jusqu'en 2021. Toutes les conditions étaient réunies pour favoriser la croissance et le développement de la marque Delta Marriott à Trois-Rivières», a indiqué M. Gravel, saluant cette paix industrielle qui permettra du même coup l'embauche d'une cinquantaine de personnes avec la concrétisation de ce projet de 48 millions de dollars.
Par ailleurs, M. Gravel se réjouit de la couleur retenue pour le CECI, soit une prédominance de rouge, «une couleur de caractère qui symbolise le dynamisme et la modernité du projet» alors que, dit-il, les centres de congrès sont souvent dans le gris.
Pour la construction du CECI qui dépassera une superficie de 70 000 pieds carrés, le contrat principal de près de 30 millions de dollars a été octroyé à Therrien Entrepreneur Général. Dès lundi, le chantier se mettra en branle avec, entre autres, la démolition du clocher.
«Nous sommes extrêmement fiers et enthousiastes de nous joindre à la dynamique équipe de G3R afin de matérialiser ce projet phare du centre-ville. Étant une entreprise bien implantée ici, nous sommes heureux de mettre notre savoir-faire au profit d'un projet aussi structurant pour Trois-Rivières et la région», a d'ailleurs fait savoir le président Paul Cusson.
Pour l'ensemble du complexe, la Société Immobilière G3R confiera plusieurs mandats touchant une nouvelle expérience de restauration, des technologies événementielles diversifiées ainsi qu'un mobilier et une signalisation qui viendront s'harmoniser aux différentes applications interactives.
Dans sa recherche de partenaires permettant de concrétiser le CECI, les entreprises et organisations de la région sont toujours considérées de façon privilégiée par l'équipe de G3R, précise son dirigeant.
À son avis, pour positionner Trois-Rivières et la région dans le Top 5 des destinations d'affaires au Québec, les gens d'affaires doivent devenir des promoteurs de cette fierté régionale et touristique. Une consultation menée au printemps auprès du Regroupement des chambres de commerce de la Mauricie aurait confirmé l'intérêt des leaders à être mieux informé et outillé pour attirer plus d'événements dans la région. «Nous proposerons un rendez-vous des leaders d'affaires dès septembre pour partager la vision et l'expérience d'interactivité qui sont à l'origine du CECI. Le coeur du Québec, la ville et le centre-ville de Trois-Rivières devront battre à l'unisson pour se hisser du 9e rang jusqu'au Top 5», a-t-il conclu.