L'organisation des Délices d'automne est optimiste quant au succès de la 19e édition.

Délices d'automne: encore plus pour le palais des saveurs

TROIS-RIVIÈRES — L’édition 2018 des Délices d’automne s’est amorcée à 15 h, sous le soleil, vendredi. Malgré le temps un peu maussade prévu tout au long du week-end, l’organisation est optimiste quant au succès de la 19e édition puisque plusieurs nouveaux espaces couverts ont été aménagés sur le site.

La directrice des communications de la Corporation des événements de Trois-Rivières, Marie-Michelle Mantha, souligne qu’il y aura beaucoup de nouveau, cette année. On a notamment apporté des améliorations aux installations «pour miser sur l’expérience que vivra la clientèle sur le site, au parc portuaire», dit-elle. «On a deux nouvelles terrasses, une qu’on avait lancée l’année dernière, à l’ouest du site et une deuxième qu’on a ajoutée à l’est, près du parc des Ursulines, pour que les gens prennent un moment de pause après avoir dégusté les produits de plus d’une cinquantaine d’exposants», dit-elle.

Des installations ont été modifiées afin de présenter des combats de chefs. «Il s’agit d’une toute nouvelle cuisine située près du fleuve Saint-Laurent», explique Mme Mantha. Un nouveau grill extérieur fait partie des installations de l’édition 2018. «On y présentera des ateliers tout au long du week-end», dit-elle.

Selon la directrice, les grandes vedettes des Délices d’automne seront assurément les chefs Jean-Philippe Cyr, de La cuisine de Jean-Philippe, Jérôme Ferrer, du restaurant Europea, Bob le Chef, de l’Anarchie culinaire, Simon de l’Est, coauteur du manuel Le Barbecue pour les nuls et Stéphane Gadbois, coauteur du même livre et auteur de L’histoire de la bouffe.

«Je pense que le coup de coeur des gens, cette année, ce sera Les Soirées à l’ardoise», prévoit Mme Mantha.

Samedi, on y présentera une dégustation de variétés de whisky renommées avec L’homme qui parle whisky. On y offrira alors des techniques de dégustation et il sera question d’accords ainsi que de l’histoire et de la fabrication de ce spiritueux. Dimanche, on assistera à une soirée de jeux de société animée par le café ludique Les Mauvais perdants, de Trois-Rivières. L’activité consistera à savoir quel breuvage s’accorde au type de joueur que vous êtes.

Pas moins de 56 exposants seront sur place. «On veut toucher différents créneaux et s’assurer de toucher à différents courants alimentaires. On se donne comme défi de laisser une place de choix aux gens de la région, mais d’accueillir aussi des producteurs et des transformateurs de partout au Québec et même de l’international», signale Mme Mantha.

Rappelons que l’entrée est gratuite sur le site qui sera ouvert de 11 h à 21 h, samedi et dimanche et de 11 h à 17 h, lundi. Pour déguster des produits, on demande 1 $ l’unité, 4,50 $ pour 5 unités, 13 $ pour 15 unités et 20 $ pour 25 unités.

Le combat des chefs aura lieu samedi, à 12 h 45, dimanche, à 12 h 15 et lundi, à 13 h 30.

Plusieurs ateliers et conférences sont prévus tout au long du week-end. Ils porteront sur le jardinage, les produits locaux à découvrir, la fabrication du compost, la confection de napperons, les huiles essentielles, la fabrication du pain, le gaspillage alimentaire, la limonade maison et la confection de minijardins. Les amateurs de barbecue pourront approfondir leurs connaissances puisqu’une multitude d’ateliers de 45 minutes seront offerts chaque jour, dont quatre samedi avec Bob le Chef.

Parmi les exposants, on trouvera des fabricants de boissons alcoolisées, de bières artisanales, de fromages, de produits de l’érable, de bonbons et une foule d’autres artisans des saveurs.