Défis nordiques: «Notre plus belle édition hivernale»

Les huitièmes Défis nordiques du parc de la Mauricie ont célébré une fois de plus les bienfaits de l'activité physique. Au fil des ans, cet événement tenu hiver comme été est devenu une véritable carte postale qui témoigne de beauté naturelle de notre région.
«Nous avons accueilli près de 2000 personnes cette semaine avec une météo extraordinaire. C'est notre plus belle édition hivernale que nous avons connue en huit ans», a lancé quelques instants avant le départ Marie-Josée Gervais, directrice générale et fondatrice des Défis du parc. 
Samedi, près de 300 personnes ont pris part aux différentes épreuves, dont le triathlon d'hiver seul ou en équipe. Toutes ces personnes avaient énormément de plaisir à la ligne de départ. L'ambiance était festive et extrêmement colorée. Il faut avouer que les costumes des équipes tous aussi éclatés les uns que les autres attiraient le regard. Certaines étaient déguisées en licorne ou en tortue ninja, alors que d'autres avaient revêtu des robes de religieuse ou encore des costumes de lapin. 
«Nous sommes super heureux de voir toutes ces personnes dans le parc. Elles ont accepté l'invitation de venir s'amuser aux Défis du parc. Les Défis nordiques deviennent de plus en plus loufoques, parce qu'on se dit qu'on peut sortir même l'hiver et avoir du fun», a ajouté Marie-Josée Gervais.
«Même les participants qui sont dans le volet compétitif sont dans un esprit créatif. Tout le monde va finir sa journée avec le sourire aux lèvres.»  
Parmi les nombreux déguisements, le rose, la couleur de l'équipe féminine des Défis du parc, était particulièrement à l'honneur. 
Lilianne Giguère, Linda St-Yves et Danielle Proteau font partie de la nouvelle édition des Roses. Elles se préparent pour le défi de 105 km à vélo qui aura lieu dans quelques mois. «On s'encourage à la gang à faire de l'exercice. On s'entraide et on se motive», a soutenu Danielle Proteau, une dame qui n'est pas à sa première expérience avec les Roses. 
«C'est pour ces raisons que j'ai voulu embarquer dans l'équipe. L'énergie et la motivation sont contagieuses», a ajouté Linda St-Yves. 
Une vingtaine de personnes ont pris part au volet compétitif du triathlon d'hiver. Elles ont dû parcourir cinq kilomètres de ski de fond, trois kilomètres de course à pied et trois kilomètres de raquette. Les participants en équipe devaient se répartir la tâche pour franchir les mêmes distances. Rappelons que près de 1500 jeunes ont participé aux activités des Défis nordiques du parc la semaine passée à l'occasion du Défi nordique de la Commission scolaire de l'Énergie et du Défi nordique au secondaire de Fillactive. 
«Les Défis nordiques deviennent de plus en plus un événement pour les jeunes. C'est notre mission sociale qu'on s'est donnée», a précisé Marie-Josée Gervais. 
Par ailleurs, une vingtaine de personnes âgées ont participé pour la première fois aux Défis nordiques en prenant part à une marche à relais.
Présent lors des départs des épreuves samedi matin, le maire de Shawinigan, Michel Angers, estime que les Défis du parc sont devenus depuis dix ans - les Défis nordiques ont été créés deux ans après les Défis de vélos - une véritable carte de visite pour sa municipalité. Si la version estivale des Défis attire 89 % de participants de l'extérieur de la région, la mouture d'hiver en attire près de 60 %. 
«C'est une carte de visite essentielle pour une ville comme Shawinigan. L'été, avec le vélo et la course à pied, ça remporte un succès monstre. Mais l'hiver on est plus restreint dans les activités qu'on peut offrir aux gens. Mais je pense que le parc national est fantastique pour ça», a-t-il souligné. «Les gens convergent et viennent s'amuser. Et on n'a pas besoin d'être un grand sportif pour y participer.»
Alors que l'accès aux sites de Parc Canada est gratuit en 2017 à l'occasion du 150e anniversaire de la Confédération canadienne, le milieu touristique de Shawinigan doit être prêt à répondre à une affluence plus grande de visiteurs dans les prochains mois. C'est du moins ce qu'estime le maire Angers.