Marie-Josée Gervais a encore une fois préparé une programmation fort diversifiée pour la huitième édition des Défis nordiques du parc national de la Mauricie.

Défis nordiques: les aînés invités à se joindre à la fête

Après avoir axé ses plus récentes programmations sur la jeunesse, les Défis nordiques du parc national de la Mauricie élargissent davantage leur bassin de clientèle pour leur huitième édition.
À travers un calendrier déjà fort chargé, une activité pour aînés fait son apparition alors qu'ils seront appelés à compléter un parcours de trois kilomètres en équipe de trois personnes.
Avec cet ajout au menu, la directrice générale de l'événement Marie-Josée Gervais a apposé, à juste titre, le thème du «Défi des générations» à son édition 2017 qui devrait faire bouger plus de 2000 personnes du 15 au 18 février.
«On cible maintenant les gens de 8 à 88 ans. Ça va être emballant de voir les aînés être impliqués dans les Défis. On veut que ces gens soient des ambassadeurs. On est fier d'intégrer toute la société dans notre projet», explique la grande manitou des Défis nordiques.
Évidemment, les jeunes demeureront omniprésents au coeur des activités des Défis nordiques. Deux journées seront entièrement consacrées aux élèves du primaire, en collaboration avec la Commission scolaire de l'Énergie. 
Ainsi, les 15 et 16 février, les organisateurs attendent jusqu'à 1100 petits de 3e et 4e années du primaire sur le site du parc national de la Mauricie. 
Cette activité se déroulera d'ailleurs en partenariat avec les étudiants du baccalauréat en enseignement de l'éducation physique et à la santé de l'UQTR. En tout, près de 70 intervenants de l'institution prêteront main-forte à l'organisation.
Faire bouger les filles
Pour une troisième édition de suite, une journée sera consacrée aux jeunes filles du secondaire, le 17 février, un groupe encore trop peu porté à faire de l'activité physique. 
«Seulement 12 % des filles du secondaire font au moins 90 minutes d'activité physique par semaine. Ça ne va pas bien à ce niveau. On veut donc faire notre part chez nous en leur montrant que c'est le fun de jouer dehors l'hiver. Tout se fait dans le plaisir et non pas dans un esprit de compétition», explique Mme Gervais, qui s'attend à voir 300 participantes débarquer pour cette activité.
En clôture de programmation, le triathlon nordique des générations se tiendra le 18 février. Les participants pourront réaliser, seul ou en équipe, le défi de 5 km de ski de fond, 3 km de course à pied et 3 km de raquette. Il sera aussi possible de s'initier au fat bike sur place.