Défis du Parc: 200 bénévoles à l'oeuvre

On parle plus souvent qu'autrement du succès des événements d'envergure. Mais derrière tout événement comme les Défis du Parc, qui se déroulent cette fin de semaine à Shawinigan, se cache plusieurs heures de préparation. En effet, depuis plus d'une semaine, plusieurs bénévoles sont sur place, à Shawinigan, pour la finalisation des derniers préparatifs de la 11e édition des Défis du Parc.
Chaque année, ce sont plus de 200 bénévoles qui sont à l'oeuvre pour assurer le bon déroulement de l'événement. La 11e édition n'y fera pas exception, alors que les 200 bénévoles accompliront plus de 850 tâches, toutes aussi variées les unes que les autres.
 «Les gens ne se rendent pas toujours compte de tous les préparatifs que l'on doit faire pour mettre en oeuvre les Défis du Parc. On travaille activement sur le projet depuis janvier dernier. Évidemment, c'est fabuleux de pouvoir compter sur nos 200 bénévoles qui amènent une magie spéciale à l'événement», souligne la directrice générale des Défis du Parc, Marie-Josée Gervais.
Pour Renée Lapointe, une bénévole qui s'implique aux Défis du Parc depuis maintenant 10 ans, cet événement annuel est une histoire de famille. «Moi je m'occupe entre autres à préparer la nourriture aux bénévoles. C'est important pour moi d'être ici chaque année, car toute ma famille participe aux Défis du Parc, donc c'est ma façon de contribuer et de les encourager», précise Mme Lapointe.
Une logistique surprenante
Si les préparatifs vont bon train à moins d'une journée de l'événement, une importante logistique a cependant dû être mise en place pour que chaque aspect soit bien préparé. 
Ainsi, depuis plusieurs semaines déjà, de nombreux bénévoles et plusieurs équipes du parc national de la Mauricie s'assurent des préparatifs qui peuvent parfois sembler anodins, mais qui sont tout de même nécessaires au bon déroulement de l'événement.
C'est le cas de Pierre Lacroix, un bénévole et ancien participant qui s'assure de tout ce qui entoure la logistique en ce qui concerne le ravitaillement de nourriture aux participants. Plus de 1 800 bananes, 1 200 oranges, 2 000 fromages, tout est compté et inscrit dans un tableau prévu à cet effet. «Je m'implique, car c'est un super bel événement. Je suis d'ailleurs un cycliste qui a déjà participé, donc c'est ma façon de donner au suivant et de contribuer au bonheur des participants», précise M. Lacroix.
À l'oeuvre depuis maintenant deux semaines pour la mise en place des Défis du Parc, Serge Montour, coordonnateur de la sécurité des visiteurs du parc national de la Mauricie, s'assure, avec son équipe que tout soit mis en oeuvre pour la sécurité des participants. Un travail de longue haleine pour toute son équipe. «Ça demande beaucoup de planification et de préparation. Par exemple, cette fin de semaine, on aura du personnel à moto et des stations fixes pour assurer une bonne couverture. Mais ça fait déjà plusieurs semaines qu'on prévoit tous ces détails», soutient-il.
Une équipe de bénévoles s'affairaient quant à elle déjà au montage des structures, jeudi, au parc national de la Mauricie. «On est une vingtaine à monter les tours qui serviront aux journalistes et au public cette fin de semaine. Ça fait 10 ans que je suis ici, car j'aime aider les gens. C'est ma façon d'être utile», mentionne Daniel Palardy. 
Place à la délégation des Pyrénées
Pour la toute première fois de son histoire, les Défis du Parc accueilleront une délégation de La Pyrénéenne, une cyclosportive d'envergure dans la région montagneuse des Pyrénées, en France. 
Bien que les préparatifs soient sensiblement les mêmes malgré l'arrivée d'une délégation d'envergure internationale, c'est toute une opération séduction qui est mise en branle pour les séduire.
«On est tellement content de les avoir qu'on va leur faire attention. On souhaite cependant leur faire vivre une véritable opération séduction. On souhaite donc qu'ils puissent comprendre l'ambiance des Défis du Parc grâce à notre chaleur humaine. Ils vont donc pouvoir vivre cette magie à leur façon», soutient Marie-Josée Gervais.