Défi sportif Altergo: près de 30 jeunes de la Mauricie y participent

La Mauricie pourra compter sur 29 jeunes athlètes ayant une limitation fonctionnelle de l'école Marie-Leneuf pour la représenter au Défi sportif Altergo qui aura lieu du 28 avril au 4 mai à Montréal.
Il s'agit d'une 6e année de participation consécutive pour l'école Marie-Leneuf. L'an passé, l'équipe avait réussi à amasser un total de six médailles. Elle vise donc le même nombre ou plus pour l'édition de cette année.
«Même si on ne gagne rien, ils vont quand même tous en ressortir vainqueurs. Malgré les difficultés, ils comptent aller jusqu'au bout. Ils n'abandonneront jamais, c'est très inspirant», estime l'éducatrice responsable de l'activité, Caroline Bellot.
L'éducatrice raconte par ailleurs que les jeunes sont très déterminés. Plusieurs ont commencé à se préparer pour l'événement dès le début de l'année, la cour d'école leur servant de terrain d'entraînement.
«Ils ont vraiment hâte, certains m'en parlent même depuis la rentrée scolaire. C'est un bel événement pour eux», affirme-t-elle. La responsable ajoute que, même si l'activité demande beaucoup d'organisation, elle en vaut la peine, ne serait-ce que pour voir le sourire des jeunes à leur arrivée sur le terrain. De plus, elle se dit très satisfaite de la façon dont l'événement est géré par l'équipe d'Altergo puisque le Défi se déroule sur les heures de cours, ce qui leur permet de faire l'aller-retour chaque jour, leur évitant ainsi d'avoir à trouver un endroit sur place pour dormir.
Les participants de l'école sont âgés entre 13 et 21 ans et sont inscrits dans quatre différentes catégories, soit fauteuil roulant, handicap physique debout, sans handicap physique et déficience visuelle. En plus des compétitions, les participants pourront faire l'essai de sports adaptés, rencontrer plusieurs athlètes paralympiques et en apprendre plus sur les saines habitudes de vie. Plus de 5 200 jeunes sont attendus à la 31e édition de cet événement parrainé par l'athlète Chantal Petitclerc et l'acteur Jean-Marie Lapointe.