Le ministre Jean Boulet est allé accueillir à Trois-Rivières son collègue Jonathan Julien, à gauche sur la photo, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec. Ils sont accompagnés de Mathieu Fortier, cofondateur de Jeunes musiciens du monde et instigateur du Défi kayak, et de Lydiane Saint-Onge, porte-parole du Défi kayak Desgagnés.
Le ministre Jean Boulet est allé accueillir à Trois-Rivières son collègue Jonathan Julien, à gauche sur la photo, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec. Ils sont accompagnés de Mathieu Fortier, cofondateur de Jeunes musiciens du monde et instigateur du Défi kayak, et de Lydiane Saint-Onge, porte-parole du Défi kayak Desgagnés.

Défi kayak Desgagnés: de forts vents rencontrés sur le fleuve

Gabriel Delisle
Gabriel Delisle
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — De passage à Trois-Rivières vendredi, les quelque 80 participants du 6e Défi kayak Desgagnés au profit de Jeunes musiciens du monde ont eu droit vendredi à quelques heures de repos bien méritées après avoir navigué sur un fleuve agité par les forts vents. Samedi matin, le groupe poursuit son voyage vers Québec en se dirigeant vers Batiscan puis Portneuf.

«Ça se passe super bien jusqu’à maintenant», lance d’emblée Lydiane Saint-Onge, la globetrotteuse originaire de Trois-Rivières.

«Nous avons toutefois dû composer avec des vents de 45 km/h aujourd’hui sur le fleuve.»

Les conditions de navigation étaient incertaines, lorsque le groupe était prêt à s’aventurer sur le lac Saint-Pierre. Si bien que l’organisation du Défi kayak a préféré éviter cette portion de la descente du fleuve. «Les vents peuvent être très forts sur le lac Saint-Pierre et causer de bonnes vagues. Nous avons donc préféré prendre la route entre Louiseville et le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap», note Lydiane Saint-Onge.

Organisé au profit de l’organisme Jeunes musciens du monde, le Défi kayak connaît une très belle année malgré la pandémie de COVID-19. En effet, plus de 200 000 $ ont jusqu’à maintenant été amassés, alors que l’objectif initial était de 150 000 $.

«Tous les commanditaires sont au rendez-vous encore cette année même si nous connaissons une pandémie», explique la porte-parole du Défi kayak.

Les kayakistes doivent terminer leur périple dimanche à la baie de Beauport.