Les compétitions de snowboard étaient très populaires, samedi.

Défi hors piste: de l’adrénaline à l’état pur

Trois-Rivières — Créer un décor de plage et de montage de ski au parc portuaire de Trois-Rivières en plein mois de juillet quasi caniculaire pour une compétition unique en son genre, c’est ce que l’équipe d’Adrénaline Urbaine a proposée aux Trifluviens ce week-end, alors que se déroulait la deuxième édition du Défi hors piste.

Tout le week-end, le skateboard, le snowboard, le wakeboard et le freeski étaient ainsi à l’honneur au parc portuaire de Trois-Rivières. «Tout se déroule bien. On a transformé le parc portuaire en un énorme parc de sports de planche. C’est une première au Canada et on est super fiers de le faire au parc portuaire de Trois-Rivières. C’est définitivement l’endroit rêvé, car on a le fleuve qui nous permet de faire la discipline de wakesurf et on a aussi le skate qui se fait directement dans les escaliers naturels du parc portuaire. On n’aurait pu demander mieux comme endroit», souligne le réalisateur de l’événement, Francis-Olivier Jutras.

L’ambiance était d’ailleurs à la fête samedi, alors que les visiteurs étaient nombreux à venir encourager les 100 compétiteurs qui prenaient part aux différentes disciplines. Les yeux étaient évidemment tournés pour la plupart vers la montagne de neige dédiée au snowboard, fait assez inusité en plein mois de juillet.

Le skateboard, le snowboard, le wakeboard et le freeski étaient ainsi à l’honneur au parc portuaire de Trois-Rivières.

«Avec le Défi hors piste, on voulait jouer avec les saisons, car on a aussi une conscience écoresponsable, donc on aime dire aux amateurs de sports de planche, si tu veux continuer encore longtemps à pratiquer ces sports, il faut penser à l’environnement. Et au Défi hors piste, on utilise de la neige artificielle qui est en fait de la glace concassée et on vient la cristalliser avec du sel de table, donc on n’a pas de souci à avoir pour les compétitions», explique Francis-Olivier Jutras.

L’événement, qui a accueilli de nombreux visiteurs lors de sa première édition a toutefois modifié sa formule cette année pour avoir une journée dédiée à la compétition et le lendemain, une journée entièrement familiale axée sur l’initiation et la découverte des sports de planches.

«La mission première d’Adrénaline Urbaine est de rendre l’événement plus familial pour initier les jeunes aux sports de planche. D’ailleurs, d’année en année, ces sports gagnent en popularité et on croit que si on montre que ce sont des sports encadrés avec des entraîneurs certifiés, le tout dans un milieu le plus sécuritaire possible, ça peut aider faire connaître les sports de planche autrement», soutient M. Jutras.

Une logistique hors du commun
Préparer un site qui doit accueillir plus de 50 tonnes de neige, 100 p2 dédié au skatepark, ainsi que 2 grosses piscines n’est toutefois pas chose facile. En effet, ce sont plusieurs jours de préparation qui ont notamment été nécessaires afin d’installer ces infrastructures d’envergure au parc portuaire.

«Le Défi hors piste nécessite évidemment une grosse logistique. On travaille là-dessus depuis le mois de novembre dernier. Pour préparer le site, on a commencé par les piscines qui ont nécessité 3 jours d’installation. Après, notre équipe a procédé au montage de la portion dédiée au skate et on a terminé samedi matin pour la portion snow avec la neige», explique Francis-Olivier Jutras.