Selon le promoteur de l’événement, tous les compétiteurs ont été comblés par les différents équipements qui ont été mis à leur disposition.

Défi hors piste 2019 : «Un succès sur toute la ligne»

TROIS-RIVIÈRES — Les amateurs de sports de planche ont été servis cette fin de semaine alors que le parc portuaire était le théâtre de la quatrième édition du Défi hors piste, un événement qui rallie la planche à roulettes, à neige et nautique ainsi que le freeski. Pour les organisateurs, c’est une édition qui a été couronnée de succès.

Toutes les attentes ont effectivement été atteintes pour cette édition 2019. «Les bilans ne sont toujours pas faits, mais déjà, nous pouvons confirmer que cette édition a été une réussite en tout point. Dame Nature était de notre côté, les gens étaient heureux d’être là et l’ambiance était superbe. Quoi demander de mieux? En plus d’être très heureux du nombre de spectateurs accueillis, nous sommes très satisfaits du nombre de planchistes qui sont venus performer pour le public. C’était un aspect très important pour nous», précise le promoteur du défi, Francis-Olivier Jutras. 

Des nouveautés à succès

Durant tout l’événement, ce sont quelque 10 000 personnes qui ont pu assister gratuitement à des compétitions de tous les sports de planches. Ils y ont vu des athlètes d’âges junior et senior performer sur les différentes installations qui avaient été aménagées au parc portuaire, soit un skatepark, trois piscines faites sur mesure pour la planche nautique ainsi qu’une montagne garnie de neige artificielle conçue pour la planche à neige. «Les trois sports ont été des succès lors de cette édition du défi. Nouvellement cette année, nous avions doublé la quantité de neige sur la montagne ainsi que la superficie du skatepark en plus d’ajouter une piscine pour le wakeboard. C’est donc, entre autres, grâce à toutes ces nouveautés, qui ont fait le bonheur du public, que nous pouvons dire mission accomplie», ajoute le promoteur.

Un événement pour tous

Il est à noter que le Défi hors piste ne s’adressait pas seulement aux amateurs de planche. Ce sont tous les types de publics qui ont pu y apprécier les compétitions. Un descripteur était même présent pour expliquer les différentes actions réalisées. «J’avais une mission de vulgarisation de la discipline. J’étais présent pour rendre le sport accessible à tous ceux et celles qui étaient peut-être moins familiers avec celui-ci. Il n’y avait donc aucun public cible. Les explications sur les sports présentés mariées à l’ambiance amicale qui y régnait ont toutes deux contribué à rendre le tout agréable pour tout le monde, incluant les moins grands connaisseurs», mentionne l’un des animateurs du Défi hors piste et propriétaire du Qc Skateboard Camp, Sébastien Dubé.

Outre les compétitions, plusieurs aires de repos avaient été prévues pour les spectateurs et des camions-restaurants se trouvaient sur le site pour satisfaire les plus affamés. De plus, une des trois piscines servant à pratiquer la planche nautique a été aménagée de sorte que les plus jeunes puissent s’y baigner ou encore expérimenter le paddleboard, une grande planche permettant de se déplacer sur l’eau à l’aide de ses bras ou d’une rame. Ce sont des attractions qui ont su contribuer à rendre l’expérience des visiteurs plus mémorable. «On a été séduit par l’ambiance et le nombre d’activités qu’il était possible de faire. Les plus jeunes comme les plus vieux pouvaient s’y amuser et ça, on adore», souligne une des spectatrices du défi.

Un Défi hors piste plus vert

Par ailleurs, plusieurs actions écologiques étaient au rendez-vous cette année pendant le Défi hors piste puisque les organisateurs avaient pour objectif d’être le plus écoresponsables possible. Ainsi, les gens pouvaient déguster leurs boissons dans des verres réutilisables et ont reçu l’aide d’une brigade de bénévoles provenant du Centre résidentiel et communautaire Jacques-Cartier pour sensibiliser la population à trier ses déchets. 

«Avec une telle édition 2019, c’est clair qu’on peut se dire à l’année prochaine», conclut Francis-Olivier Jutras.