On a présenté vendredi une partie de l'Équipe féminine des Défis du Parc 2014 ainsi que des membres de la formation de l'an dernier. À l'avant-plan, on aperçoit Marie-Josée Gervais, directrice de l'événement, Julie Lessard, de l'IRIC, et la Dre Chantal Guimont, instigatrice du volet féminin de l'événement avec Mme Gervais.

Défi du parc de la Mauricie: 205 «roses» s'attaqueront à 105 km

Pour une troisième année consécutive, une équipe féminine s'attaquera aux Défis du Parc national de la Mauricie, qui en sera à sa huitième édition cette année. Cette initiative, que l'on doit à Marie-Josée Gervais, directrice des Défis, et à la Dre Chantal Guimont, accueillera, la fin de semaine des 19, 20 et 21 septembre, 205 «roses» qui affronteront un parcours de 105 km, ce qui est près du double du total de participantes de l'an dernier (105). De plus, l'objectif est de recueillir un montant de 150 000 $ qui sera versé à la lutte contre le cancer.
Lors de la première édition de l'équipe féminine en 2012, les 35 femmes inscrites avaient rallié le fil d'arrivée. «C'est 105 km de côtes. Il n'y a pas de répit. C'est un défi extrêmement difficile. Les dernières l'ont complété aux alentours de six heures et demie, sept heures. C'est une expérience extraordinaire et on a décidé de renouveler en 2013 avec 105 femmes», rappelle avec beaucoup d'enthousiasme la Dre Guimont. Encore là, toutes celles qui ont pris part au départ ont complété le défi. À ses deux premières années, l'équipe féminine des Défis du Parc a totalisé une récolte de plus de 100 000 $ pour la recherche sur le cancer.
Il y aura une première cette année avec la venue d'une cycliste de France et une autre de Nouvelle-Calédonie, que l'on doit à l'effet Internet. «On a envoyé un courriel à tous les participants de l'an dernier leur suggérant de transmettre une invitation à une femme qu'ils aiment. Il y en a un qui vient de Sherbrooke et dont la blonde est en France. Elle va s'entraîner là-bas et venir relever le défi en septembre. Quant à celle en Nouvelle-Calédonie, c'est la soeur d'une participante qui va aussi s'entraîner à distance mais qui va venir faire l'événement en septembre», explique Marie-Josée Gervais.
Le rayonnement grandissant dont jouit les Défis du Parc ajoute des buts à atteindre pour le comité organisateur. Ce qui n'est pas pour lui déplaire. Il y a d'ailleurs un projet en ce sens. «On voudrait mettre sur pied une équipe féminine pan-canadienne. C'est un de nos souhaits», confie Mme Gervais.
De plus, la grande popularité de l'activité laisse entrevoir d'autres modifications pour l'avenir. «L'an dernier, on a eu 7050 personnes. Si ça continue à augmenter, on va peut-être faire une journée rose: un défi juste pour les femmes, dans le même week-end», ajoute la directrice de l'événement. Quant à savoir s'il faudra éventuellement établir un plafonnement sur le nombre de participants, Mme Gervais est catégorique. «Plafonnement ne fait pas partie de mon vocabulaire.»
Native de Sainte-Ursule, Julie Lessard, chercheuse principale à l'IRIC (Institut de recherche en immunologie et en cancérologie) de l'Université de Montréal et marraine de IRC pour l'équipe féminine, était présente lors de la présentation de cette formation, vendredi. Elle n'a pas manqué de souligner l'importance de la démarche courageuse des 205 «roses». «Vous êtes une source d'inspiration pour les personnes qui sont atteintes du cancer et pour les chercheurs qui tentent de trouver une solution à cette maladie. À l'IRIC, nous sommes plus de 450 passionnés dont l'objectif est de développer de nouveaux médicaments et de nouvelles thérapies contre ce fléau», a-t-elle témoigné. «Plus de 200 mercis, mesdames, pour nous permettre de continuer nos recherches et pour contribuer à nous aider à vaincre le cancer», a-t-elle témoigné.
Les trois jours des Défis du Parc de la Mauricie 2014 débuteront par des conférences sur l'entraînement, le vendredi, suivis du défi de 105 km le samedi (pour les 16 ans et plus), alors que le vélo de montagne, la course à pied et une course pour les petits figurent au programme du dimanche, qui se veut plus familial. Les inscriptions pour cette fin de semaine débuteront le 25 mars.
D'autre part, le Défi nordique du Parc se tiendra du 21 au 23 février. On peut encore s'inscrire aux différentes épreuves de ski de fond, de raquette et aux triathlons nordiques. On trouvera plus de détails au www.lesdefis.ca.