Le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay, veut que des réponses concernant dossier des horaires des ambulanciers.
Le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay, veut que des réponses concernant dossier des horaires des ambulanciers.

Découverture ambulancière à La Tuque: «C’est inacceptable»

La Tuque — «On n’est plus en 1920 pour faire des transports comme ça. C’est inacceptable.» Le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay, digère mal la rupture de service dans la couverture ambulancière qui a forcé le transport d’un patient par camion de pompier vendredi.

«Est-ce qu’on est rendu à La Tuque à transporter nos patients dans une boîte de pick-up? On est rendu qu’on fait des transports à l’hôpital à partir d’un camion-outil des pompiers. C’est inacceptable et ça mérite une réflexion. On le dit depuis des mois, il nous faut un service ambulancier complet et une couverture complète», insiste le maire Tremblay.

«C’est inconcevable d’attendre 1 h 30 avant d’avoir une ambulance de l’extérieur. C’est pour ça qu’on demande qu’il y ait une ambulance à l’heure», ajoute-t-il.

Le maire a appris via les médias qu’entre le 1er avril 2019 et le 31 mars 2020, des équipes d’ambulanciers de Grand-Mère ont été appelées en renfort à 11 reprises sur le territoire de La Tuque.

«Ça m’a horripilé. Je n’en reviens pas […] On a été 11 fois en découverture, ça crée des temps d’attente importants et ça fait déborder le travail sur les policiers et les pompiers alors que nos pompiers ne sont pas habilités à faire du travail de paramédic», dénonce Pierre-David Tremblay.

Le maire s’était d’ailleurs tourné vers le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, également ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean Boulet, pour tenter de faire progresser le dossier des horaires des ambulanciers de La Tuque en début d’année. Les réponses se font encore attendre.

«Ça fait six mois, on a hâte d’avoir une réponse et de savoir ce qu’il en est vraiment», souligne le maire.

«Je veux une réponse du ministre. Si c’est ça les services qu’on a à La Tuque, eh bien on ne les accepte pas. Comment se fait-il qu’on accepte ces cas de découverture là? Moi, je ne les accepte pas au nom de la sécurité et de la santé des gens», déclare M. Tremblay.

Rappelons que les ambulanciers de La Tuque demandent depuis plus d’une dizaine d’années que les horaires de faction, qui consistent à demander aux ambulanciers d’être disponibles 24 heures sur 24 pendant une semaine de chez eux, soient abolis et remplacés par des horaires de travail à l’heure.

Le maire de La Tuque explique également que les pompiers premiers répondants ne sont pas certifiés pour porter assistance en service préhospitalier. Le maire affirme qu’il n’y a pas d’entente entre la Ville, le CIUSSS MCQ et le gouvernement depuis 2015.

«Nos pompiers n’ont pas à jouer aux paramédics. Ce n’était pas un cas d’assistance, il n’y avait tout simplement pas de paramédics. […] Normalement, les pompiers font de l’assistance en présence de paramédics», insiste le maire.