Stéphanie Dufresne, candidate du Parti vert du Canada dans Saint-Maurice - Champlain.

Déclaration d’urgence climatique: Stéphanie Dufresne demande aux élus de se réveiller

Shawinigan — Dans une semaine où l’environnement attire les projecteurs en raison des grandes marches pour le climat prévues vendredi, la candidate du Parti vert du Canada dans le comté de Saint-Maurice - Champlain, Stéphanie Dufresne, demande aux représentants municipaux de sa circonscription d’endosser la déclaration d’urgence climatique.

Au début de l’année, plusieurs conseils municipaux, à travers le Québec, ont adopté une résolution pour appuyer cette démarche. Mme Dufresne se désole de constater que ni Shawinigan ni La Tuque n’ont joint le mouvement jusqu’à maintenant.

«Endosser la déclaration d’urgence climatique pousse à prendre conscience du problème, ce qui est la première étape pour initier des changements de fond», déclare la candidate, par voie de communiqué. «Des villes telles que Shawinigan et La Tuque doivent être proactives et reconnaître que des efforts importants devront être mis en œuvre rapidement pour nous sortir de notre dépendance aux combustibles fossiles.»

Selon le Parti vert du Canada, 395 municipalités du Québec avaient adopté cette déclaration en date du 28 août. Par contre, dans Saint-Maurice - Champlain, Batiscan, Saint-Stanislas et Sainte-Anne-de-la-Pérade sont les seules à s’être publiquement engagées jusqu’à maintenant.

En entrevue, Mme Dufresne paraît un peu ébranlée par ce manque d’intérêt dans la région.

«Comme candidate du Parti vert, je me suis donné comme rôle de mettre cet enjeu de l’avant, surtout à la veille d’une manifestation mondiale», explique-t-elle. «En tant que géographe, j’ai vu une carte des répartitions des municipalités, au Québec, qui avaient endossé la déclaration d’urgence climatique. En Mauricie, il y avait vraiment un trou!»

Elle ne détecte aucune intention chez les élus de Shawinigan et La Tuque d’adopter cette résolution à court terme. De plus, aucune municipalité de la MRC de Mékinac n’a encore endossé la déclaration. Dans la région, les MRC de Maskinongé, Nicolet-Yamaska et Bécancour ont déjà adopté une résolution en ce sens, de même que Trois-Rivières.

«Il faudrait demander aux municipalités pourquoi elles n’endossent pas», suggère la candidate. «Je veux mettre cette question sur la table. Ça n’a pas besoin d’être la même déclaration. La crise climatique est un problème et la première chose à faire, c’est le reconnaître. À La Tuque, la municipalité est en train de se faire acheter par une compagnie gazière. En reconnaissant l’urgence, elle serait peut-être moins encline à s’emballer devant les quelques millions de dollars pour ce gazoduc qui sera grandement nuisible pour le climat.»

«Le rôle d’un élu est de prendre soin de la population qu’il représente et de tout mettre en œuvre pour assurer la santé de la collectivité», souligne Mme Dufresne. «Dans le contexte actuel, cela passe par le fait de reconnaître la réalité du dérèglement du climat. Plus il y a de municipalités au Québec qui prendront conscience de la crise, plus cela fera pression sur le gouvernement fédéral pour qu’il adopte les mesures d’urgence qui s’imposent.»

Rappelons que le Parti vert du Canada propose notamment de mettre fin à toutes les subventions aux combustibles fossiles, de créer un cabinet transpartisan chargé de résoudre la crise climatique et de faire passer le Canada à une économie sans carbone d’ici 2050.

Invitation

De son côté, la représentante du Parti vert du Canada à Trois-Rivières, Marie Duplessis, invite tous les candidats à participer à la marche pour le climat de vendredi.

«Nous aurons de multiples occasions de débattre de nos idées, mais très peu pour démontrer aux jeunes et à tous les gens concernés par les enjeux environnementaux que nous avons plus à cœur l’avenir de la planète que notre partisanerie», déclare la candidate, par voie de communiqué.

Rappelons qu’à Trois-Rivières, cette marche débutera vers midi à la place Gilles-Boulet de l’Université du Québec à Trois-Rivières et se terminera au parc Champlain.