Déclaration de Denis Roy

«Ce soir, je tiens à faire le point sur les événements de vendredi.

D’abord, je reçois la réprimande du maire. Son point de vue est clair et, depuis hier, nous avons, Jean et moi, échangé franchement sur la question.

Ensuite, bien que mes intentions étaient des plus nobles en aidant Mariannick dans son action, je comprends que ça ait pu en indisposer certains. C’est pourquoi je m’excuse…

…d’abord à celles et ceux qui accordent une grande importance au décorum qu’ils croient essentiel qu’un élu respecte en tout temps.

…ensuite à François Bélisle que j’ai piégé dans mon cadrage et dont le seul crime était de parler avec l’autre protagoniste de la vidéo.

…finalement – et surtout – à tous les gens qui ont marché avec conviction pour la justice climatique et qui auraient préféré que le spotlight soit davantage sur le succès de la manifestation plutôt que sur notre stunt.

Toutefois, je ne m’excuserai pas à ceux qui acceptent, encouragent ou profitent de l’hypocrisie… puisque c’est ce qui m’a fait poser mon geste de la semaine dernière.

Bien que solidaire de Mariannick, à partir de ce soir, je considère la phase anecdotique de notre geste comme un dossier clos et j’entends retourner à mes responsabilités d’élu pour me concentrer avec mes collègues sur les véritables priorités de la Ville que nous aimons tous. Merci!»