Sandra Jacob

Décès de Sandra Jacob: «Toute la communauté est attristée»

TROIS-RIVIÈRES — La mort de Sandra Jacob lors d’un accident de travail sur une ferme de Shawinigan, vendredi, a causé une onde de choc dans sa municipalité. L’employée du MAPAQ de 35 ans était connue à Saint-Prosper comme une jeune femme qui croquait dans la vie à pleines dents et qui était toujours prête à s’impliquer.

«Toute la communauté est attristée par cet événement. Tous les citoyens de la municipalité de Saint-Prosper sont sous le choc depuis l’annonce de vendredi. C’est vraiment effroyable ce qui est arrivé. C’est un accident hors de l’ordinaire, et c’est bien dur à prendre un événement comme celui-là. Tout le monde m’interpellait en fin de semaine pour m’en parler, tout le monde est sous le choc encore», confie Michel Grosleau, qui a été maire de Saint-Prosper pendant 15 ans.

Rappelons que la jeune femme a perdu la vie, vendredi, lorsque son foulard est demeuré coincé dans l’arbre de transmission d’un tracteur pendant qu’elle faisait un tournage sur la ferme La perle rouge.

Pendant son séjour à la mairie, M. Grosleau a été témoin des nombreuses implications de la jeune femme. Elle a notamment pris part à l’organisation du Relais pour la vie à Saint-Prosper. «Sandra était pas mal impliquée dans la municipalité. Chaque fois qu’il y avait des organisations quelconques, elle était tout le temps présente. Elle participait à toutes les occasions.»

Elle était aussi appréciée pour son travail comme agente de communication au MAPAQ. «Tout le monde la connaissait autant au niveau de la communauté de Saint-Prosper que dans les communautés environnantes. Elle était connue et elle était très appréciée du monde. C’est une femme qui était tout le temps souriante et tout le temps enjouée.»

Cette mère de deux jeunes enfants partageait sa vie avec un producteur agricole. Comme la vie sur une terre agricole ne s’arrête jamais, des agriculteurs ont l’intention de lui donner un coup de main s’il le désire. «Il y a un mouvement qui se met en branle de la part des citoyens», mentionne M. Grosleau.

«Va en paix, Lady Jacob»

Norman Houle, directeur régional du MAPAQ, a réagi à la mort tragique de Sandra Jacob sur sa page Facebook. M. Houle affirme que malgré son départ, Mme Jacob fera toujours partie de son équipe qu’il apprécie hautement.

«Va en paix Lady Jacob et veille sur tes deux cocos, Guillaume, ta famille, tes proches et ta famille du MAPAQ», écrit M. Houle.