Pierre Bouchard

Décès de Pierre Bouchard, ancien maire de Notre-Dame-du-Mont-Carmel

Notre-Dame-du-Mont-Carmel — La municipalité de Notre-Dame-du-Mont-Carmel est en deuil de son ancien maire, Pierre Bouchard.

Ce dernier est décédé subitement à son domicile le 9 février dernier à l’âge de 73 ans.

Élu maire pour la première fois de 1985 à 1993, il été réélu une seconde fois en 2005 à la mairie, un poste qu’il conservera par la suite jusqu’en 2013.

Pierre Bouchard s’est davantage fait connaître, sur le plan politique, pour avoir occupé la présidence de la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie de 2008 à 2013. Il a succédé à ce titre au conseiller municipal de Trois-Rivières Pierre-A. Dupont.

L’actuel maire de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, Luc Dostaler, a été conseiller municipal sous Pierre Bouchard, un homme qu’il décrit comme travaillant. «J’ai appris mon travail de conseiller avec lui. C’était un bon enseignant», se souvient-il.

«Ses dossiers étaient bien montés. On avait le goût d’aller dans la direction où il voulait aller. Il croyait beaucoup en ses dossiers. C’était un visionnaire. Nous avons passé de bons moments ensemble», dit-il. Selon M. Dostaler, «la municipalité a beaucoup évolué avec lui».

La municipalité a modifié la Une de son mensuel L’Informateur, lundi dernier, en apprenant le décès de son ancien maire. «Nous devions l’imprimer lundi», indique M. Dostaler. La publication sera retardée un peu afin de pouvoir rendre un plein hommage à M. Bouchard.

Le mandat de Pierre Bouchard à la Régie a été difficile. À son arrivée en poste, il constate que la Régie doit composer avec un déficit de 2,5 millions $ contracté lors de problèmes de gestion attribuables entre autres à la crise économique de 2008.

La Ville de Trois-Rivières venait également de publier un rapport dévastateur au sujet de la Régie produit par la firme BPR et c’est en pleine séance du conseil d’administration, en 2008, que Pierre Bouchard accepte de prendre l’intérim de la présidence. Il acceptera la présidence peu après.

Le président et conseiller trifluvien Pierre-A. Dupont avait en effet rendu sa démission durant la séance du conseil en lien avec le dossier Savoura qui le coinçait entre le point de vue de la Régie et celui de la Ville de Trois-Rivières.

En 2010, Savoura (les Serres du Saint-Laurent) avait intenté et remporté des poursuites contre la RGMRM.

La Régie, qui avait perdu 1,4 M $ dans ce procès, avait dû, au cours de la même période, affronter en cour également l’entreprise Enfouissement Champlain, propriété de l’homme d’affaires montréalais Lucien Rémillard qui réclamait 40 millions $ pour son expropriation du lieu d’enfouissement technique de Champlain. La cause avait été remportée, cette fois, par la Régie.

La famille accueillera parents et amis à la Coopérative Funéraire de la Mauricie du secteur Shawinigan-Sud ce dimanche 17 février à compter de 10 h. Une liturgie de la Parole sera célébrée dimanche à 15h15 en l’église de Notre-Dame-du-Mont-Carmel.