Le Nouvelliste
Lyndia Hamel
Lyndia Hamel

Décès de Lyndia Hamel: «C’est ma dernière nuit!»

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — «C’est ma dernière nuit ! Je ne retournerai pas en détention!» C’est en ces mots que Lyndia Hamel aurait exprimé son désarroi, le 26 décembre 2016, à Sylvie Dusablon, une résidente de la Maison Carignan. Cette dernière, de même que Julie Austin, qui a partagé la chambre de la jeune fille et découvert son corps inanimé au matin, sont venues rapporter les derniers instants de la jeune femme de 21 ans jeudi, au troisième jour de l’enquête publique du coroner sur sa mort.