L’an dernier, 1400 familles ont reçu l’un des paniers de Noël préparés par les Artisans de la Paix. Sur la photo, Robert Tardif, directeur général de l’organisme.
L’an dernier, 1400 familles ont reçu l’un des paniers de Noël préparés par les Artisans de la Paix. Sur la photo, Robert Tardif, directeur général de l’organisme.

Début de la période d’inscription pour les paniers de Noël des Artisans de la Paix

Matthieu Max-Gessler
Matthieu Max-Gessler
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Les Artisans de la Paix ouvriront dans les prochaines semaines les inscriptions pour leurs paniers de Noël, destinés aux familles trifluviennes vivant en situation en pauvreté.

Les inscriptions se feront au local de la distribution alimentaire de l’église Sainte-Marguerite, sur la rue Brébeuf, le 14 octobre de 10h30 à 13h30; à la Maison Coup de pouce, sur la rue Jean-Paul-Lavergne, le 16 octobre, de 10h à 15h; et aux locaux des Artisans de la Paix, sur la rue Sainte-Cécile, les 19, 20, 26 et 27 octobre, de 9h30 à 11h et de 13h30 à 15h30, ainsi que le 30 octobre, de 9h30 à 11h et de 13h30 à 15h.

Les paniers coûtent 5 $, un prix revu à baisse, indique l’organisme communautaire. Il sera d’ailleurs nécessaire d’avoir en main le montant exact lors de l’inscription. Une carte d’identité avec photo, une preuve de revenu et une preuve de résidence seront exigées. Pour les enfants de 12 ans et moins, il faudra présenter une carte d’assurance-maladie. Le port du masque sera aussi requis.

La tradition des paniers de Noël distribués par les Artisans de la Paix a lieu depuis plus de 30 ans. L’an dernier, 1400 paniers ont été distribués à des familles défavorisées. Selon l’organisme, cette œuvre de charité nécessite un grand nombre de bénévoles pendant cinq jours et un budget global de plus de 100 000 $. La collecte de dons se déroulera d’ailleurs de façon différente en raison de la pandémie, puisque l’habituelle collecte à divers coins de rue a été annulée. Toutefois, selon Robert Tardif, directeur général des Artisans de la Paix, la crise sanitaire actuelle «ne compromet pas cette action importante pour aider les familles défavorisées en cette période de réjouissance».