L’urgence du centre Cloutier-du Rivage s’est retrouvée sans couverture médicale trois soirs la fin de semaine dernière.

De retour à la normale à Cloutier-du Rivage

Trois-Rivières — La situation est maintenant revenue à la normale du côté de l’urgence du centre Cloutier-du Rivage, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, alors que le service s’est retrouvé sans médecin durant les trois soirées de vendredi, samedi et dimanche. L’équipe du CIUSSS-Mauricie Centre-du-Québec indique que la couverture médicale est désormais assurée, et que cette interruption de présence médicale était un cas de force majeure.

Selon le Dr Olivier Roy, chef de département en médecine d’urgence au CIUSSS-MCQ, le plan de contingence a en effet été déployé vendredi soir de 16 h à 22 h, puis deux autres fois samedi et dimanche aux mêmes heures, après que le médecin qui devait en assurer la garde n’ait pu combler cette plage horaire pour des raisons de force majeure. Or, malgré les efforts déployés pour trouver un remplaçant, il n’a pas été possible, dans un si court délai, de combler cette garde.

«Il ne faut pas oublier que l’équipe de médecins de garde pour Cloutier-du Rivage et le CHAUR (Centre hospitalier affilié universitaire régional) est fortement sollicitée. Nous devons évidemment composer avec des congés de maternité, de paternité ou des absences pour maladie, et tout ça s’ajoute présentement à une période où les gens sont souvent en vacances. Notre marge de manœuvre est petite», indique le Dr Roy qui précise que plusieurs autres médecins autre que l’équipe de garde de l’urgence ont été sollicités, mais malheureusement sans résultat.

Selon le Dr Roy, cette absence imprévue ne doit pas non plus être considérée comme inquiétante, étant donné que toutes les gardes sans exception sont présentement comblées et ce, au moins jusqu’en novembre. Une situation qui tranche drôlement avec l’année dernière, où le CIUSSS-MCQ s’est retrouvé en plan de contingence pendant trois mois consécutifs, faute de médecins dans cette urgence. 

Par ailleurs, en tout temps, une équipe d’infirmières était sur place pour accueillir et évaluer les patients qui se présentaient, et pour les rediriger vers d’autres services si leur état le nécessitait. Rappelons que l’urgence de Cloutier-du Rivage accueille des urgences mineures qui, dans un cas comme celui vécu la fin de semaine dernière, peuvent facilement être réorientées vers des services externes, comme les Groupes de médecine familiale (GMF) ou encore le service Info-Santé 811, note le Dr Roy.