Le SSJ tiendra sa visite virtuelle du 17 octobre pour les élèves de 6e année, mais reporte à plus tard la visite en présentiel.
Le SSJ tiendra sa visite virtuelle du 17 octobre pour les élèves de 6e année, mais reporte à plus tard la visite en présentiel.

De nouveaux cas de COVID-19 dans des écoles de la région

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Deux nouvelles classes du Séminaire Saint-Joseph, une de 1re secondaire et l’autre de 3e secondaire, devront rester confinées à la maison, ce qui représente près de 70 élèves. La première est confinée jusqu’au 13 octobre et celle de 3e secondaire, jusqu’au 15, précise le directeur, Dany Dallaire.

Le 4 octobre, en effet, les parents et le personnel ont été avisés par la Santé publique que deux élèves de deux classes différentes ont testé positif à la COVID-19.

La Santé publique précise que «le risque de transmission de l’infection est considéré comme faible. Tous les autres élèves et membres du personnel peuvent continuer de fréquenter le milieu scolaire.»

Rappelons qu’une classe d’une trentaine d’élèves avait été confinée, la semaine passée, au Séminaire Saint-Joseph. Ces élèves-là reviendront à l’école vendredi.

Dany Dallaire assure que son établissement est prêt à faire l’école à distance dès mardi à tous les élèves confinés à la maison. Lorsqu’une première classe avait été confinée, lundi dernier, les cours à distance ont commencé dès mardi dernier, dit-il. La technologie qui permet d’enseigner à distance permet également aux enseignants de poursuivre leur horaire habituel, dit-il.

«Quand un élève a la COVID, dans un groupe, ce que la Santé publique fait, c’est qu’elle ferme le groupe au complet», explique le directeur. L’enseignement peut donc se faire à distance pour toute la classe en même temps.

Même si la Mauricie est toujours en palier 3, le Séminaire a décidé de maintenir ses portes ouvertes virtuelles du 17 octobre, mais de reporter à une date encore indéterminée la visite en présentiel qu’il souhaitait également organiser pour faire connaître son établissement aux jeunes de 6e année qui seront en 1re secondaire l’an prochain. «On attend de voir l’évolution des choses», fait-il valoir. Le Séminaire a pris cette décision pour le bénéfice de «la santé de tous, autant notre équipe-école que les parents ou les élèves. On aurait pu faire une porte ouverte adaptée, mais on a pris la décision de ne pas prendre de chance», explique le directeur.

Des cas ailleurs

D’autre part, un tout premier cas de COVID-19 a été dépisté parmi les étudiants du Collège Laflèche.

À la suite d’une évaluation effectuée par la Santé publique, la direction du Collège a communiqué avec les personnes ayant eu un contact étroit avec l’étudiant infecté et six étudiants sont présentement en isolement préventif.

La communauté du Laflèche a également été avisée de la situation.

Le Collège Laflèche continue de s’assurer que les mesures de distanciation physique, la prise de température, le port du masque et le lavage des mains se poursuivent dans l’établissement afin de limiter la propagation du virus et rappelle à ses étudiants que ces mesures doivent aussi être suivies lors de leurs activités sociales à l’extérieur de l’établissement.

Du côté du Centre de services scolaire de l’Énergie, on confirme qu’il y a un cas à l’école secondaire Val-Mauricie. Les parents ont été informés en fin de journée, dimanche.

Selon la version la plus récente de la liste du ministère des écoles touchées par la COVID-19, qui date du 2 octobre, le CSS du Chemin-du-Roy compte de nouveaux cas au Centre d’éducation aux adultes (édifice de Lasalle), à l’École Chavigny et à l’école le P’tit Bonheur.