De l’eau «propre» cet été au Domaine Ouellet

Martin Lafrenière
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste
SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON — Si tout va comme prévu, les citoyens du Domaine Ouellet à Saint-Élie-de-Caxton sont à quelques mois de ne plus faire bouillir leur eau avant de la consommer, une obligation qui dure depuis une dizaine d’années.

Saint-Élie-de-Caxton investit 1,9 million de dollars dans l’aménagement d’une station de pompage qui apportera de l’eau de qualité dans le réseau du Domaine Ouellet cet été. Ce système privé qui dessert quelque 75 maisons ne répond plus aux normes environnementales en matière de qualité d’eau potable, rappelle Robert Gauthier.

«On est en train de finir la station de pompage. Pour le Domaine Ouellet, notre eau proviendra d’un puits sur le bord de la route des Lacs. On puise de l’eau souterraine. Nos experts ont trouvé des sources d’eau de qualité et on va la traiter.»

La Municipalité utilisera une partie de son budget provenant du programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec pour payer en partie ces travaux. Les citoyens du Domaine Ouellet seront aussi mis à contribution à hauteur d’environ 20 %. Saint-Élie souhaite toujours compléter son financement par une contribution du gouvernement même si elle a encaissé un refus en la matière. La Municipalité maintient la pression auprès du gouvernement pour recevoir du soutien financier, d’autant plus que la réfection de la conduite de 4,5 kilomètres coûtera à elle seule 2,8 millions de dollars.

«On a décidé de construire, car c’est un dossier prioritaire et il faut commencer quelque part. On commence par la station de pompage, c’est la bonne façon de faire. La construction sera finie au printemps. On va mettre de l’eau de qualité dans le réseau existant. Il faut nettoyer le réseau. Après, on va mettre notre eau propre dans le réseau du Domaine Ouellet qui est non conforme. Mais notre eau sera meilleure que l’eau actuelle qui est puisée dans un lac artificiel. On règle une partie du problème, mais on n’a pas les 2,8 millions de dollars pour le mettre aux normes. Il faudra avoir de l’aide. On a demandé une subvention au programme Fimeau et on se fait dire non, car on n’est pas propriétaire. Mais la succession de la famille Ouellet veut le vendre et on est prêt à l’acheter. Mais c’est conditionnel à ce que le gouvernement nous aide.»

À l’instar du Domaine des Bouleaux blancs, le Domaine Ouellet a besoin d’avoir un réseau qui offre une eau potable aux citoyens, rappelle le maire Gauthier. «On est rendu en 2020 et des gens n’ont pas d’eau potable. C’est environ 80 % de la population de Saint-Élie qui a un puits privé et l’eau a du manganèse et du fer trop élevé. On a 38 lacs chez nous. C’est paradoxal de parler d’eau potable. On a une entreprise (les Sources Saint-Élie), qui vend partout dans le monde et, d’un autre côté, des gens n’ont pas d’eau potable qui coule dans leur robinet.»