La station de ski Vallée du parc a inauguré son nouveau parc à neige durant le week-end.
La station de ski Vallée du parc a inauguré son nouveau parc à neige durant le week-end.

De la neige fort attendue

Matthieu Max-Gessler,  Initiative de journalisme local
Matthieu Max-Gessler, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Ceux qui se plaignaient d’avoir eu un Noël plus vert que blanc peuvent se réjouir, puisque le passage à la nouvelle année devrait être accompagné d’une bonne bordée de neige. En effet, après la pluie verglaçante de vendredi et une température au-dessus du point de congélation samedi, une tempête de neige est annoncée pour le sud du Québec, apportant avec elle une vingtaine de centimètres de neige.

Dans le sud-ouest de la province, les précipitations devaient débuter dans la nuit de dimanche à lundi, tombant sous la forme de pluie verglaçante, puis de grésil. Dans le sud de la province, c’est plutôt de la neige qui devrait tomber, de lundi à mardi. En Mauricie, Environnement Canada prévoit des accumulations allant jusqu’à 4 cm au cours de la journée et jusqu’à 10 cm au cours de la nuit, lundi. 

Bien que cette tempête risque de perturber les déplacements en voiture dans certains secteurs, l’arrivée de la neige risque de réjouir les organisateurs et les amateurs d’activités hivernales. En raison du temps doux de la semaine dernière, plusieurs ont dû réviser leurs plans. 

C’est le cas des amateurs de patinage, alors que presque toutes les patinoires extérieures de Trois-Rivières étaient fermées vendredi et samedi. Seule la patinoire réfrigérée Bleu Blanc Bouge est demeurée ouverte tout au long de la fin de semaine. Dimanche, toutefois, les patinoires des parcs Pie-XII, Lemire, Lambert, des Chenaux, de l’École-Saint-Michel, de la Terre-des-Loisirs, de la Charente, de l’école Le P’tit bonheur, de l’école Les Terrasses, d’Anjou et Corbeil étaient ouvertes. 

Ceux et celles qui étaient impatients de chausser leurs patins entre Noël et le jour de l’An ont pu se rabattre sur le Domaine de la forêt perdue, à Notre-Dame-du-Mont-Carmel, dont les sentiers sont restés ouverts toute la fin de semaine. 

Du côté du parc régional de la rivière Gentilly, à Sainte-Marie-de-Blandford, les sentiers de raquette et de fatbike étaient également fermés en raison des mauvaises conditions météorologiques qui se sont succédé la semaine dernière. L’hébergement offert par le parc demeure toutefois disponible. 

Au parc national de la Mauricie, neuf sentiers de ski de fond sur 14 étaient ouverts samedi et dimanche, pour un total de 52 km. Seuls les sentiers 6 et 10 bénéficient de très bonnes conditions de ski, les autres étant «passables», indique Parcs Canada sur son site internet. 

Enfin, au Baluchon écovillégiature, à Saint-Paulin, tous les sentiers de ski de fond et de raquette, de même que la glissade sur tubes, étaient fermés cette fin de semaine.

Nouveau parc à neige à Vallée du parc

La station de ski Vallée du parc semble pour sa part avoir su tirer son épingle du jeu malgré l’absence de neige. En tout, 18 des 33 pistes de ski étaient ouvertes cette fin de semaine. 

«On a fait de gros investissements l’an passé pour fabriquer de la neige artificielle et la température froide qu’on a eue plus tôt dans le mois nous a permis d’en faire beaucoup. Le 23 décembre, toutes les pistes qui sont enneigées artificiellement étaient prêtes», explique Dominic Lamy, directeur des ventes et du marketing à Vallée du parc. 

Selon M. Lamy, le fait de devoir recourir à la neige artificielle ne représente pas un coût supplémentaire pour la station, grâce aux investissements qui ont été faits. La température froide survenue plus tôt en décembre a même permis d’accélérer la production de cette neige et du même fait, d’économiser. 

La station de ski a par ailleurs inauguré samedi son nouveau parc à neige, situé dans la section ‘‘expert’’. De nombreux skieurs et skieuses étaient au rendez-vous pour l’occasion. 

«Samedi, c’était la meilleure journée qu’on a eue depuis le début de la saison. Et aujourd’hui, dimanche, le stationnement est plein, il y a du monde partout», se réjouit M. Lamy. 

Même s’ils peuvent enneiger leurs pistes sans l’aide de Dame Nature, les responsables de la station voient d’un bon œil l’arrivée de neige naturelle cette semaine. La bordée attendue lundi et mardi devrait permettre d’ouvrir les pistes qui ne peuvent être aménagées artificiellement, notamment les sous-bois. Elle permettra également de préparer les pentes pour la luge alpine et la glissade sur tubes, de même que les sentiers de raquette. 

Noël en lumière

En raison du verglas, les sentiers qui traversent le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap et qui permettent de profiter du festival Noël en lumière se sont transformés en patinoire, vendredi. Un problème majeur, sachant que la moitié des participants à cette activité annuelle sont des personnes âgées. 

«Ça a nécessité beaucoup de travail et un suivi constant. Vendredi, on mettait du sable aux 15 minutes. Ça a permis de garder les sentiers ouverts. On avait aussi un gardien de sécurité et deux secouristes qui sont restés en tout temps sur les sentiers. Heureusement, aujourd’hui (samedi), ça s’est amélioré, ça fond», résume Marc-André Pelletier, coordonnateur aux événements et aux communications au Sanctuaire.

L’équipe de Noël en lumière attend donc avec impatience la neige qui doit tomber au cours de la semaine. «C’est sûr que ça va rendre ça plus enchanteur, parce que pour le moment, on dirait que c’est plutôt ‘‘automne en lumière’’ que Noël en lumière», ironise M. Pelletier. 

L’absence de neige a d’ailleurs forcé l’organisation du festival à reporter le début de plusieurs activités. C’est le cas de la zone familiale, qui devait compter une butte de neige pour permettre aux enfants de glisser. 

Noël en lumière se poursuit jusqu’au 5 janvier. Plusieurs concerts d’orgue ont lieu chaque soir à la Basilique et il est possible d’admirer le Village de Noël au sous-sol de l’édifice. 


Un tournoi de hockey a été présenté au centre multifonctionnel de Saint-Adelphe samedi.

Tournoi de hockey

Des amateurs de hockey de la MRC de Mékinac ont pour leur part organisé un tournoi de hockey au centre multifonctionnel de Saint-Adelphe, samedi. Il s’agissait de la troisième édition de ce tournoi amical.

«On fait ça depuis qu’un toit a été installé au-dessus de la patinoire. Ça fait en sorte qu’on peut jouer aujourd’hui (samedi), même s’il fait quasiment cinq degrés. La glace est encore potable. On est chanceux: il y a quelques endroits où le soleil plombait à midi et où la glace était plus difficile à garder, mais quand même, on en a une», se réjouit Alexandre Delisle, coorganisateur du tournoi. 

Des équipes formées de joueurs de la MRC de Mékinac, notamment de Saint-Adelphe, Saint-Tite et Lac-aux-Sables se sont affrontées lors de six matchs. Des vétérans de 45 ans et plus ainsi que des joueurs de hockey mineur ont également disputé une partie au cours de la journée. 

«On a pas mal tous joué notre hockey mineur ici, ensemble, poursuit M. Delisle. C’est vraiment des joutes amicales qu’on dispute aujourd’hui, le but, c’est de s’amuser.»

Le tournoi est organisé par Alexandre Delisle, Anthony Trudel et Éric Magnan. 

La Municipalité de Saint-Adelphe y apporte sa contribution, de même que l’entreprise Marcel Guimond et fils, Divertissement Mékinac et le bar Le Reflet.