Des records de chaleur ont été fracassés, mardi, à Shawinigan et à Trois-Rivières. Ceux qui en ont assez de ces températures estivales peuvent être rassurés, le froid s'en vient...

De la canicule... au gel

La vague de chaleur s'est poursuivie encore dans la région. Des records ont été fracassés, mardi, à Shawinigan et à Trois-Rivières.
Le beau temps des derniers jours sera toutefois bientôt qu'un simple souvenir d'un mois de septembre peu ordinaire parce que Dame Nature n'a pas dit son dernier mot. Après la canicule, la barre descendra sous zéro en Haute-Mauricie vers la fin de la semaine.
À Trois-Rivières, mardi, le mercure a dépassé les 30 degrés battant ainsi le record de 2007 qui était de 28 degrés. Le scénario était le même du côté de Shawinigan où l'on a détrôné l'ancien record de 29,4 degrés de 1920.
«Pour Shawinigan et Trois-Rivières, depuis le 23 septembre on bat des records de haut maximum en termes de température et depuis le 22 septembre du côté de La Tuque», a lancé Amélie Bertrand, météorologue chez Environnement Canada.
La série s'est toutefois arrêtée, lundi, pour La Tuque avec une température de 33 degrés. Mardi, la température a simplement frôlé l'ancien record de 1934 établies à 27,2 degrés. 
Il faudra profiter de la chaleur des prochains jours dans le Haut Saint-Maurice puisque le changement sera radical. Les experts prévoient que des températures sous le point de congélation sont attendues dans la nuit de vendredi à samedi.
«Ça va rester encore chaud et humide, mercredi, mais on ne devrait pas battre de record. [...] Sur l'heure du souper, il va passer un front froid. 
Ça va amener des averses et des orages. C'est là qu'on va retrouver des températures plus saisonnières, autour de 15 degrés le jour et 5 la nuit. Le contraste va être assez fort. Même qu'à La Tuque ça pourrait geler dans la nuit de vendredi à samedi. On va passer de l'air climatisé au chauffage. C'est assez draconien comme changement», a conclu Amélie Bertrand.