Jean-Guy Bertrand et le père Noël.

De la bouffe et des sourires

TROIS-RIVIÈRES — Pour une deuxième année d’affilée, la Binerie Chik du centre-ville offre un déjeuner gratuit à des élèves des écoles des premiers quartiers trifluviens. Et pour une deuxième année d’affilée, les sourires étaient nombreux en cette journée festive.

Ce restaurant du centre-ville trifluvien offre ce déjeuner spécial aux enfants des écoles primaires Saint-Paul, Saint-Philippe et Saint-François-d’Assise.

Lundi, ce sont quelque 200 jeunes de cette dernière école qui ont pris le chemin du resto pour déguster un copieux déjeuner, recevoir un cadeau et rencontrer le père Noël, la Fée des étoiles et des lutins dans une ambiance festive.

«C’est notre événement caritatif de l’année. C’est dans le but de réchauffer le cœur des enfants à l’approche du temps des Fêtes qui n’est pas nécessairement joyeux pour tous. Les enfants entrent ici, c’est rouge partout, il y a des cadeaux, de la nourriture à profusion, on a des sourires partout et on veut que ça devienne un rituel pour l’entreprise», raconte Jean-Guy-Bertrand, copropriétaire de l’établissement.

Le restaurant ouvre ses portes exceptionnellement le lundi pour tenir cette activité à laquelle contribue bénévolement son personnel. La Binerie Chik s’est associée à des donateurs privés afin que l’activité soit gratuite pour tous.

«Les enfants n’ont pas toujours la conscience de ce qui se passe autour d’eux, que ce soit négatif ou positif, rappelle M. Bertrand. Plus tard, ils vont pouvoir dire qu’un resto dans notre quartier nous recevait dans le temps des Fêtes, nous donnait un cadeau et nous offrait un bon repas. On veut que ça marque la mémoire des gens et l’imaginaire.»