Daren Leclerc

Daren Leclerc: débat sur sa déclaration vidéo

Trois-Rivières — Le procès de Daren Leclerc pour des agressions sexuelles qui auraient été commises sur trois jeunes femmes a donné lieu, jeudi, à un débat sur la déclaration vidéo que le suspect a faite aux policiers lors de son arrestation en novembre 2016.

Ses avocats, Me Alexandre Biron et Me Matthieu Poliquin, soutiennent que cette déclaration n’aurait pas été faite de façon libre et volontaire allant à l’encontre du respect de ses droits constitutionnels. Ils réclament donc à la juge Guylaine Tremblay qu’elle ne soit pas utilisée comme élément de preuve.

En effet, le procureur de la Couronne Me Hippolite Brin entend utiliser des parties de cette déclaration dans le cadre d’un éventuel contre-interrogatoire du jeune homme s’il devait témoigner pour sa défense.

Les enquêteurs qui avaient interrogé Daren Leclerc ont donc été appelés à témoigner sur leur travail. Par la suite, la déclaration d’une durée de cinq heures a fait l’objet d’un visionnement en cour.

La juge Guylaine Tremblay devrait ensuite prendre cette requête en délibéré et rendre une décision ultérieurement, à savoir si elle l’autorise ou non. Le procès, qui nous a permis d’entendre le témoignage des trois présumées victimes au cours des derniers jours, pourra alors se poursuivre avec la preuve de la défense.