Dans quel état sont les ponts de la région?
Dans quel état sont les ponts de la région?

Dans quel état sont les ponts de la région?

Matthieu Max-Gessler,  Initiative de journalisme local
Matthieu Max-Gessler, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
Cet été, plusieurs ponts de la région ont fait la manchette. Celui de Batiscan a été fermé pendant plusieurs semaines en raison d’une anomalie, le pont de Saint-Stanislas a pour sa part été remplacé par une nouvelle structure qui devrait être accessible sous peu et, enfin, le pont Laviolette s’apprête à être le théâtre d’importants travaux cet automne et dans les années à venir. Mais qu’en est-il des autres ponts? Combien sont eux aussi dans un état qui requiert une intervention importante, voire un remplacement?

En Mauricie, cinq ponts doivent être remplacés dans les prochaines années, selon les données compilées par le ministère des Transports (MTQ).

Pour deux de ces structures, les travaux ont déjà commencé, ou sont à peu près terminés. Il y a d’abord le pont Marc-Trudel, à Shawinigan. Les travaux de remplacement de cette structure ont commencé il y a bientôt deux ans, soit en novembre 2018. Les automobilistes qui empruntent la route 157 pour entrer ou sortir de Shawinigan ont dû s’armer de patience, puisque la circulation a été réduite à une voie dans chaque sens et elle s’est même faite par alternance à plusieurs occasions. Toutefois, ce calvaire est normalement sur le point de se terminer, puisque les travaux devraient s’achever en décembre 2020.

Pont Marc-Trudel, ShawiniganReconstruction, fin des travaux en décembre 2020

Nouveau pont à Saint-Stanislas

À Saint-Stanislas, les travaux de remplacement du pont de la route 159 qui enjambe la rivière Batiscan se sont enfin terminés cette semaine. Une nouvelle structure a été construite pour remplacer l’ancien pont en acier, qui date de 1922. Elle a été ouverte officiellement à la circulation jeudi.

«Je me réjouis de la mise en service de ce nouveau pont situé au cœur de notre municipalité. [...] Aujourd’hui, les citoyennes et les citoyens de Saint-Stanislas peuvent circuler sur un nouvel ouvrage moderne et remarquable», a déclaré Luc Pellerin, maire de Saint-Stanislas.

Le nouveau pont est plus loin que l’ancien, une structure en fer construite en 1922. Il comporte par ailleurs un trottoir et un petit belvédère pour les piétons qui souhaitent s’arrêter sur le pont pour profiter de la vue. Cette nouvelle structure a coûté 11,7 millions $.

Maintenant que le nouveau pont est ouvert, il faut disposer de l’ancien. Selon le MTQ, ces travaux devraient toutefois prendre beaucoup moins de temps que la construction, qui avait débuté en 2018.

«La date de début des travaux n’est pas encore connue, mais ça va se faire très rapidement. C’est le genre de travaux qui peuvent se faire pendant l’hiver», indique Nicolas Vigneault, porte-parole du ministère.

Pont de Saint-StanislasReconstruit, fin des travaux en août 2020

D’autres ponts bientôt remplacés

Il y a trois autres ponts à remplacer en Mauricie, selon les rapports d’inspection produits par le MTQ. Pour deux d’entre eux, soit le pont de la route 352, qui enjambe la rivière à la Fourche, à Saint-Maurice, et celui du chemin du Lac-Wayagamac, qui traverse la petite rivière Bostonnais, à La Tuque, des travaux doivent débuter en 2021 et figurent parmi les priorités du MTQ pour 2020-2022. Ces structures datent toutes deux des années 40.

Pont de la rivière à la Fourche, Saint-MauriceAnnée de construction: 1947Travaux prévus en 2021
Pont du chemin du Lac-Wayagamac, La TuqueAnnée de construction: 1940 Travaux prévus en 2021

Il y a également le pont de la route 138 à Batiscan, qui traverse la rivière du même nom. Cette structure d’acier date de 1921 et a dû être fermée de la mi-mai au début du mois de juillet en raison d’une anomalie au niveau de l’un de ses appareils d’appui.

Depuis sa réouverture, la charge maximale que peut soutenir le pont a été fortement réduite, de 26 à 5 tonnes.

Il est prévu de remplacer cette structure, mais le MTQ indiquait plus tôt cet été que ce chantier est encore à l’étape de l’avant-projet.

Pont de Batiscan, sur la route 138Année de construction: 1921Remplacement prévu, date indéterminée

Enfin, bien qu’ils ne se retrouvent pas sur la liste des structures à remplacer sur le site du MTQ, ce dernier souhaite reconstruire deux autres ponts en Mauricie. Il s’agit du pont situé sur le chemin Saint-Alphonse, situé au-dessus d’un ruisseau, à Lac-aux-Sables, et d’un autre sur le rang de la Chute-à-Lessard, au-dessus de la rivière aux Écorces, à Saint-Alexis-des-Monts. Ces deux projets figurent sur la liste des investissements 2020-2022 du MTQ pour la région.

Au Centre-du-Québec
Bien que le Centre-du-Québec compte une centaine de ponts de plus que la Mauricie (406 contre 293), seulement trois ponts doivent être remplacés, selon le MTQ.

Il y a d’abord le pont de la route 132 qui enjambe la rivière Godefroy, à Bécancour. Les travaux de remplacement doivent d’ailleurs débuter cet automne. Ce pont date de 1937.

Sur la même route, mais à Baie-du-Febvre, le pont qui traverse la rivière Colbert doit aussi être reconstruit.

Il en va de même pour le pont de la rue Principale qui traverse la rivière des Rosiers, à
Warwick.

Ces deux structures ont été construites respectivement en 1948 et en 1958.

Pont de la rivière Godefroy, BécancourAnnée de construction: 1937Reconstruction prévue à l’automne 2020

***

Une vingtaine de ponts nécessitant des travaux majeurs

Même s’il n’est pas encore nécessaire d’envisager de les reconstruire, 23 ponts en Mauricie et au Centre-du-Québec requièrent des travaux majeurs, selon le ministère des Transports (MTQ).

On en compte seulement six en Mauricie. Il s’agit du pont Bordeleau, un pont couvert à Saint-Séverin qui passe au-dessus de la rivière des Envies (1932), du pont sur la route 155 qui passe au-dessus du ruisseau Ouitouche à La Tuque (1962), du pont du chemin du Lac-Édouard à Lac-Édouard (1966), du pont de la route 138 qui enjambe la petite rivière du Loup à Louiseville (1936), du pont de la route Gérin qui passe au-dessus de la petite rivière du Loup à Sainte-Ursule (1930), et du pont de l’autoroute 40 Ouest qui enjambe la rivière Yamachiche (1975).  Le MTQ prévoit des investissements d’ici 2022 pour la réfection des ponts de La Tuque et de Sainte-Ursule mentionnés ci-dessus.

Du côté du Centre-du-Québec, on compte 17 ponts nécessitant des travaux majeurs. Il y a notamment le pont de la route 132 qui traverse la rivière du Moulin, à Bécancour (1923), deux autres ponts sur la route 218, à Sainte-Cécile-de-Lévrard (1955) et à Manseau (1961), celui de la route 259 qui surplombe la rivière Carmel à Sainte-Perpétue (1962), le pont Ouellette à Pierreville (1916) et le pont sur la route 261 qui enjambe l’autoroute 20 à Daveluyville (1963).

Par ailleurs, on compte 58 ponts nécessitant des réparations moins importantes au Centre-du-Québec et 48 en Mauricie.

«Toutes les structures sont sécuritaires»

Bien qu’un certain nombre de structures ont manifestement besoin d’importantes réparations et que pour plusieurs, il vaut carrément mieux les remplacer, le MTQ assure qu’il demeure sécuritaire d’y circuler – sauf pour celles qui sont fermées (une dizaine dans les deux régions).

«Chaque structure est inspectée sur une base annuelle et une inspection générale plus poussée peut être faite aux deux ou quatre ans, ça dépend de l’état de la structure. Le ministère adapte ses programmes d’inspection et suit l’évolution des structures. Quand on juge que des travaux sont nécessaires, c’est inscrit dans le calendrier des travaux de la région», affirme Nicolas Vigneault, porte-parole du MTQ.

***

D’autres chantiers à surveiller

Pont Laviolette

Le pont le plus emprunté dans la région est sans conteste le pont Laviolette, qui relie la Mauricie au Centre-du-Québec. Achevé en 1967, ce lien interrives est franchi par plus de 40 000 véhicules par jour, dont près du dixième sont des véhicules lourds. Après d’importants travaux il y a quelques années, pour remplacer les dalles des approches sud et nord, le MTQ s’apprête à mener un chantier tout aussi important, soit le remplacement de la dalle centrale.

Ces travaux ne se feront pas dans l’immédiat, mais il faut s’attendre à voir la machinerie s’installer sur le pont d’ici cinq ans pour mener ces travaux à bien. Une première phase de travaux sera d’ailleurs menée cet automne, pour remplacer des membrures du pont, soit les éléments qui forment sa charpente métallique. Or, puisque ces travaux ne peuvent se faire alors que des véhicules circulent en dessous des membrures, la circulation devra se faire à contresens les soirs de semaine. Le pont sera également complètement fermé pendant quelques heures chaque nuit du lundi au jeudi, pendant plusieurs semaines, en septembre.

L’entreprise Nobesco, dont le siège social se trouve à Trois-Rivières, a été chargée de réaliser les travaux, estimés à près de 2 millions $.

Le remplacement de la dalle centrale coûtera pour sa part plus de 100 millions $.

La dalle centrale du pont Laviolette doit être remplacée d’ici cinq ans, ce qui nécessitera d’importants travaux.

Pont des Piles

Le pont des Piles, qui permet de franchir la rivière Saint-Maurice par l’autoroute 55, devrait pour sa part être remplacé d’ici quelques années. La structure construite en 1978 est en effet classée par le MTQ comme nécessitant des réparations.

Un appel d’offres a d’ailleurs récemment été publié sur le Système électronique d’appel d’offres (SEAO) du gouvernement du Québec, pour la réparation des joints d’étanchéité du pont. Un autre appel d’offres devait également être publié cet été pour la conception préliminaire et la préparation des plans et devis de la future construction.

Près de 12 000 véhicules passent sur ce pont chaque jour, dont plus de 10 % sont des véhicules lourds, selon le MTQ.

Le pont des Piles, sur l’autoroute 55 à Shawinigan, devrait être remplacé d’ici quelques années. Des travaux doivent être réalisés cette année pour réparer des joints d’étanchéité.

***

L’état des ponts en Mauricie et au Centre-du-Québec

Mauricie

Aucune intervention nécessaire : 182

Nécessitant des réparations : 48

Nécessitant des travaux majeurs : 6

Nécessitant un remplacement : 5

Analyse en cours : 52

Total : 293

Centre-du-Québec

Aucune intervention nécessaire : 223

Nécessitant des réparations : 58

Nécessitant des travaux majeurs : 17

Nécessitant un remplacement : 3

Analyse en cours : 105

Total : 406