La 12e édition de la Cyclosportive Vélo Mag, dans le cadre des Défis du parc, avait lieu samedi, au parc national de la Mauricie.

Cyclosportive Vélo Mag: un défi de taille

Saint-Mathieu-du-Parc — Les 1100 participants de la Cyclosportive Vélo Mag des Défis du parc ont fait face à un défi de taille sur le parcours inédit de l’édition 2018, samedi. C’est en effet dans un lieu complètement différent des années précédentes que s’est déroulée la 12e édition de l’événement qui rassemble des milliers de cyclistes chaque année.

C’est samedi matin que le départ a été donné pour les athlètes qui ont parcouru des distances de 53 et 100 kilomètres entre le secteur Shewenegan et le belvédère Le Passage, dans le parc national de la Mauricie.

Un niveau de difficulté élevé

Ce tout nouveau lieu, qui a été sélectionné en raison des travaux dans le secteur Saint-Jean-des-Piles, comprenait son lot de difficultés pour les cyclistes. «Ce secteur, les cyclistes l’appellent le côté obscur du parc», illustre Marie-Josée Gervais, fondatrice des Défis du parc.

Selon Mme Gervais, ce sont les montées en succession qui font en sorte que le parcours de cette année était davantage demandant physiquement pour les participants.

Les cyclistes, qui ont pris le départ entre 8 h 20 et 10 h 20, ont également dû combattre le froid, samedi matin. «La beauté du site a réchauffé les coeurs», s’exclame Mme Gervais. «Tous les participants doivent se féliciter d’avoir pris le départ, surtout cette année», dit-elle. 

Ce sont 1100 cyclistes qui ont participé à la Cyclosportive Vélo Mag des Défis du parc, samedi.

Une 12e édition inédite

Le changement de lieu pour l’édition 2018 de la Cyclosportive Vélo Mag a également représenté un défi pour l’équipe des Défis du parc. «C’est comme si on n’avait jamais organisé d’événement», explique Marie-Josée Gervais. 

De plus, même si le nouveau parcours obligeait l’organisation à diminuer de plus de moitié le nombre de participants si l’on compare à l’an dernier, l’équipe a dû gérer un nombre record de spectateurs venus encourager les cyclistes. 

«Cette année, la médaille d’or va à toute l’équipe de bénévoles et d’employés du parc qui ont mené avec main de maître cette édition», soutient Mme Gervais. 

Malgré le succès de l’édition 2018, la compétition aura lieu à nouveau dans le secteur Saint-Jean-des-Piles pour les années à venir.

Dimanche, 400 athlètes plongeront à l’eau dès 8 h afin d’amorcer un triathlon dans le cadre des Défis du parc.