Les travaux en vue de la réfection de la fresque de la côte Plouffe ont débuté à Trois-Rivières.
Les travaux en vue de la réfection de la fresque de la côte Plouffe ont débuté à Trois-Rivières.

Cure de jouvence pour la fresque de la côte Plouffe

TROIS-RIVIÈRES — La grande fresque de la côte Plouffe à Trois-Rivières se refait actuellement une beauté. Inaugurée en 2009 dans le cadre des Fêtes du 375e anniversaire de Trois-Rivières, la grande murale avait besoin d’un peu d’amour en raison de l’effritement du béton sur certaines parties. Des travaux qui s’échelonneront jusqu’en septembre.

«Depuis le temps, nous avons commencé à observer un délaminage du béton, ce qui est une usure normale pour une murale de la sorte. Il faut rappeler que c’est une œuvre qui est à l’extérieur, exposée 24 heures par jour aux intempéries et aux changements de saisons», résume Marie-Andrée Levasseur, directrice des arts visuels pour Culture Trois-Rivières.

Il devenait donc nécessaire d’intervenir afin de restaurer l’œuvre, qui se divise en douze scènes et qui illustre différentes caractéristiques de la ville de Trois-Rivières, de la bataille de Trois-Rivières et de la colonisation jusqu’aux grands sportifs locaux, en passant par la culture, l’histoire de la drave et des pâtes et papiers, le grand incendie de 1908, le fleuve et le centre-ville, pour ne nommer que ceux-là.

La majorité des travaux se déroulera dans la scène centrale, qui illustre la culture, le fleuve et le port de Trois-Rivières, explique Marie-Andrée Levasseur. Le béton sera d’abord démoli en surface pour ensuite être recoulé à cet endroit.

Par la suite, les artistes qui ont procédé à la création de la fresque en 2009 seront de retour pour refaire le même travail et perpétuer l’œuvre à cet endroit. «Le mandat a été redonné à Murale Création de Québec. C’est à cette entreprise qu’on doit aussi la création de plusieurs des fresques qu’on peut voir dans le Vieux-Québec. Ils ont travaillé à faire des calques de la murale et pourront revenir lorsque les travaux du béton seront terminés», mentionne Mme Levasseur.

Le contrat pour cette réfection a été octroyé par la Ville de Trois-Rivières pour un montant de 82 800 $. La fresque, d’une superficie de 760 mètres carrés est considérée comme la plus grande fresque au contenu historique de la province de Québec. Sa réalisation initiale avait nécessité 600 litres de peinture et près de 4500 heures de travail par quinze peintres muralistes.