Cruauté animale à La Tuque: l’accusé ne se présente pas

La Tuque — Le procès d’André Fraser pour cruauté animale qui devait s’ouvrir jeudi n’a pas eu lieu. L’accusé ne s’est pas présenté au palais de justice de La Tuque. Il a fait savoir à son avocat, par le biais d’un membre de sa famille, qu’il était à l’hôpital pour une blessure à l’épaule.

«Il m’a dit que c’était un accident et que ce n’était pas prémédité», a indiqué son avocat.

Les procédures ont été reportées à plus tard cet automne. La juge Guylaine Tremblay a toutefois exigé une preuve médicale pour la prochaine date.

Rappelons qu’André Fraser est accusé d’avoir volontairement tué douze chiens et d’avoir volontairement causé à des animaux une douleur sans nécessité.

En février, les policiers de la Sûreté du Québec avaient eu toute une surprise en se rendant dans le secteur Lac-à-Beauce à La Tuque pour une dispute familiale. Ils y avaient découvert plus d’une quinzaine de chiens dans un environnement insalubre.

Le Nouvelliste avait alors appris qu’il y avait des excréments partout sur le sol, que plusieurs chiens étaient enfermés dans des enclos de fortune faits de planches raboutées et que plusieurs bêtes étaient agressives. La fourrière municipale était intervenue dans cette histoire.

«Il y avait 16 chiens. La propriétaire a demandé qu’ils soient euthanasiés ou donnés en adoption. Il y en avait seulement un de récupérable. La propriétaire s’est même fait mordre. Plusieurs chiens avaient des comportements agressifs», avait alors indiqué Hélène Langlais directrice des communications de la Ville de La Tuque.

D’ailleurs, le règlement municipal stipule qu’il est possible d’avoir deux chiens et deux chats maximum par adresse.