Le Nouvelliste
La pénurie de main-d’œuvre serait criante au Centre d’hébergement Roland-Leclerc, selon les proches de certains bénéficiaires.
La pénurie de main-d’œuvre serait criante au Centre d’hébergement Roland-Leclerc, selon les proches de certains bénéficiaires.

Criant manque de personnel au Centre d'hébergement Roland-Leclerc

Sébastien Houle
Sébastien Houle
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Le personnel se fait rare au Centre d’hébergement Roland-Leclerc, s’il faut en croire les témoignages de proches de bénéficiaires recueillis par Le Nouvelliste, dimanche en fin de journée. «Ils m’ont dit qu’ils étaient en bris de services», raconte Lise Vadeboncoeur. L’ancienne infirmière, qui veille sur sa mère, soutient que dans le jargon du métier, cela veut dire que même les services essentiels ne sont plus assurés.