Zéro constat d’infraction lié à la COVID-19 en sept jours à Saguenay

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
Les policiers de Saguenay n’ont émis aucun billet d’infraction lié aux mesures de distanciation sociale depuis une semaine. Les agents continuent toutefois de recevoir des appels de dénonciation.

Depuis le début de la crise de la COVID-19 et des mesures de distanciation physique ordonnées par le gouvernement du Québec, les policiers de Saguenay ont remis 51 constats aux récalcitrants sur des centaines d’appels de dénonciation. Ces gens avaient reçu des avertissements des autorités au préalable. Il s’agit de constats d’un montant de 1546 $. La plupart du temps, c’était pour des rassemblements entre amis. 

Les derniers constats ont été délivrés le jeudi 30 avril. 

« Nous continuons d’avoir des appels de distanciation et il y a eu des avertissements, mais aucun constat en une semaine », a souligné le porte-parole du Service de police de Saguenay, Bruno Cormier.  

Il est toujours interdit de se réunir dans une résidence si on ne partage pas la même adresse. Les gens peuvent se voir à l’extérieur, mais en respectant la consigne du deux mètres de distance.

La Santé publique ne recommande toutefois pas les rassemblements, même extérieurs, en ces temps de pandémie.