Par mesure «préventive», l’établissement d'enseignement a demandé samedi aux étudiants des résidences de quitter aussitôt que possible.
Par mesure «préventive», l’établissement d'enseignement a demandé samedi aux étudiants des résidences de quitter aussitôt que possible.

Université Laval: les étudiants priés de quitter les résidences le plus rapidement possible

L'Université Laval prend les grands moyens pour éviter une éclosion de la COVID-19. Par mesure «préventive», l’établissement d'enseignement a demandé samedi aux étudiants des résidences de quitter aussitôt que possible.

Aucun cas n’aurait pour le moment été déclaré dans les résidences étudiantes du campus, selon Simon La Terreur, conseiller à la direction des communications de l'Université Laval.

Rappelons qu’un premier cas de COVID-19 s’était déclaré sur le campus de l’Université Laval en début de semaine, alors que le Centre intégré universitaire de la Capitale-Nationale (CIUSSS) confirmait qu’un étudiant de la Faculté de droit était atteint.

«Samedi matin, l'Université Laval a demandé aux personnes vivant dans les résidences, s'ils ont la chance de retourner à la maison, s'ils ont de la famille ou un ami qui peut les héberger, d'opter rapidement pour cette option», précise le porte-parole de l’institution.

«Nous tenterons tout de même d'accommoder de notre mieux, dans les limites de nos moyens, celles et ceux pour qui ce serait plus difficile de quitter les résidences», ajoute M. La Terreur.

Dans une conférence de presse en ligne présentée jeudi aux médias, la rectrice de l’Université Laval, Sophie D’Amours, mentionnait que l’établissement d’enseignement n’avait pas l’intention de fermer les résidences, qui comptent 2300 chambres. Les résidences n’étaient alors occupées qu’à 50% de leur capacité, sachant que l’heure est présentement au virage en ligne pour les cours.

D’ici au 30 mars, la rectrice estime que presque la totalité des cours pourra se donner en ligne. Les pavillons de l’Université Laval demeureront fermés au moins jusqu’au 27 mars.

+

10 NOUVEAUX CAS DANS LA GRANDE RÉGION DE QUÉBEC

Avec trois nouvelles personnes infectées dans la Capitale-Nationale et sept dans la région de Chaudière-Appalaches, le bilan s’élevait à 26 cas positifs de COVID-19 dans la grande région de Québec, samedi.

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale a obtenu 133 nouveaux résultats aujourd’hui, dont 3 sont positifs.

Depuis l’ouverture de la clinique désignée COVID-19 le 11 mars, 1726 personnes ont été testées, 802 résultats sont revenus négatifs et 13 positifs. 

Depuis le 18 mars, La Capitale-Nationale compte également une clinique à l’auto implantée à l’Hôpital Chauveau dans le secteur Loretteville. 

Le bilan provincial s’alourdit lui aussi avec trois nouveaux décès liés à la COVID-19 venant s’ajouter au tout premier de mercredi. Le Québec enregistre maintenant 181 cas confirmés de COVID-19, soit 42 nouveaux depuis l’annonce du ministère de la Santé et des Services sociaux, vendredi après-midi.