La direction du CIUSSS de l’Estrie-CHUS vient en aide aux RPA touchées, peu importe à quel point l’aide est nécessaire.
La direction du CIUSSS de l’Estrie-CHUS vient en aide aux RPA touchées, peu importe à quel point l’aide est nécessaire.

Une résidence pour aînés de l'Estrie sur la « liste rouge » du MSSS

Une résidence privée pour aînés de l’Estrie a été placée sur la « liste rouge » du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), publiée tard mardi soir. Il s’agit de la Résidence Ferland, située à Danville, où 23 résidents ont reçu un diagnostic positif de COVID-19 — c’est-à-dire pratiquement la totalité d’entre eux. Deux personnes en sont décédées, et plusieurs employés sont également contaminés.

Trois autres RPA se trouvent sur la « liste jaune », le troisième et dernier palier de surveillance de la part du ministère de la Santé et des Services sociaux. On retrouve aussi sur la liste le CHSLD Saint-Vincent de Sherbrooke, où un résident a été testé positif il y a quelques semaines.

À LIRE AUSSI: Les proches aidants rappelés en renfort dans les CHSLD [VIDÉO]

Le fils d’un aîné en CHSLD demande l’aide de l’armée

Mardi, le gouvernement Legault a décidé de rendre publique la liste des habitations pour aînés « sous surveillance » dans un souci de transparence. Sur les 2600 lieux où vivent les aînés du Québec, 22 résidences sont « plus critiques » et méritent une attention plus particulière.

« On doit suivre la situation de plus proche », a déclaré le premier ministre François Legault.

La direction du CIUSSS de l’Estrie-CHUS vient d’ailleurs en aide aux RPA touchées, peu importe à quel point l’aide est nécessaire. 

Quant à la Résidence Ferland, « c’est certain que c’est une situation que nous suivons de près », indique le directeur de la Santé publique de l’Estrie, le Dr Alain Poirier.

« Quand une personne est contaminée, puis deux, puis trois, dans des petits milieux et qu’on n’agit pas très vite, c’est difficile d’arrêter l’éclosion », dit-il.

Selon la fille d’une des résidentes de l’endroit, il n’y aurait plus aucun membre du personnel régulier qui soit encore en mesure de travailler. Ils auraient été remplacés par des employés du CIUSSS de l’Estrie-CHUS pendant leur période de quarantaine.

« Quand on téléphone, les personnes sur le plancher regardent leurs notes et ils peuvent nous dire si notre proche va bien. J’ai demandé si on serait avisés si sa situation se détériorait ; on m’a dit que oui. Mais nous sommes dans l’incertitude et dans l’inquiétude malgré tout », a fait savoir la fille d’une résidente, qui préfère pour le moment conserver l’anonymat.

Finalement, au cours des derniers jours, deux résidentes privées pour aînés (RPA) ont été ajoutées à la liste des RAP sous surveillance, sur le territoire du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, après l’apparition d’un premier cas positif . Il s’agit de l’Accueil Notre-Dame à Magog où deux résidents ont été déclarés positifs et la résidence de type intermédiaire Les Cèdres à Brigham où trois résidents ont été testés positifs. Ces lieux n’apparaissent toutefois pas dans la liste des établissements à surveiller selon le MSSS.

Le Dr Poirier rappelle que dans le cas d’une maladie qui se propage aussi facilement, chaque geste compte et leur vitesse a toute son importance.

« Quand nous avons eu le premier cas au Manoir Sherbrooke, deux se sont ajoutés pendant la nuit. Nous avons décidé très vite de demander l’aide de la police pour que les gens ne sortent pas de leur appartement pour aller manger dans l’aire commune le matin. Nous avons agi très vite. Mais malgré ça, nous devons quand même déplorer 35 cas, quatre employés infectés et sept décès », ajoute-t-il.

Dix-sept nouveaux cas

Avec dix-sept nouveaux cas de patients confirmés à la COVID-19, l’Estrie a de nouveau fait face à une modeste hausse du nombre de cas confirmés mardi. Il y a maintenant 721 cas de COVID-19 sur le territoire du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Depuis le lundi de Pâques, aucun nouveau décès n’est à déplorer dans la région, alors que les hospitalisations (53 patients) et les séjours aux soins intensifs (six malades) restent assez stables dans les établissements du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Soulignons qu’en Estrie, 5,6 % des personnes décédées avaient entre 60 et 69 ans, 27,9 % avaient entre 70 et 79 ans alors que 66,7 % des personnes décédées avaient plus de 80 ans.

L’Estrie est passée au cinquième rang des régions les plus touchées du Québec au prorata de la population, c’est-à-dire par nombre de cas par 100 000 habitants. Les régions en tête de lice sont Montréal, Laval, Lanaudière et la Mauricie-Centre du Québec, suivie de l’Estrie. La Mauricie-Centre-du-Québec a dépassé l’Estrie au cours du week-end de Pâques.

Le bilan continue de s’alourdir au Québec alors que la province compte désormais 435 (+75) morts liés à la COVID-19 et 14 248 cas déclarés (+691). Le premier ministre François Legault a aussi confirmé que 1250 employés des CHSLD sont absents en raison de la pandémie ou pour d’autres raisons.