Une fin de session virtuelle à l’UQAC

L’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) a annoncé, dimanche, que les cours se donneront selon un mode de prestation virtuelle à compter du lundi 30 mars, après la fermeture temporaire de l’établissement d’enseignement supérieur.

Marie-Karlynn Laflamme, directrice des affaires publiques à l’UQAC, explique que l’établissement travaille à déployer la solution technologique qui permettra de répondre à ce besoin. «On se donne les deux prochaines semaines pour travailler à solution de l’enseignement à distance. Nos professeurs sont habitués de vivre dans des environnements technologiques, mais nous devons leur offrir une formation sur les équipements qui leur seront fournis.»

Aucun étudiant ne sera pénalisé, selon Mme Laflamme. «Étant donné que nous nous préparons à terminer la session de manière virtuelle et que nous savons que ce ne sont pas tous les étudiants qui possèdent du matériel technologique, nous travaillons sur une solution pour leur permettre d’avoir accès au matériel essentiel, soit un ordinateur et une caméra.»

Quelques employés seront requis pour travailler dans l’enceinte de l’UQAC au cours des prochains jours afin de rendre possible cet enseignement virtuel. «Nous allons toutefois prôner le travail à distance», précise Mme Laflamme.

L’équipe de l’UQAC est consciente que repousser la date de fin de session inscrite au calendrier universitaire actuelle aurait des conséquences. «Nous savons qu’il y a des étudiants internationaux qui doivent retourner à la maison. Nous souhaitons vraiment respecter cette date. Cependant, je ne peux rien promettre. La situation évolue tellement rapidement», a annoncé la directrice des affaires publiques.

Marie-Karlynn Laflamme a également expliqué l’importance de s’informer tous les jours sur les changements qui entourent la situation de la COVID-19. «Tous les jours, nous sortons de la nouvelle information. Il est très important de suivre l’évolution au www.uqac.ca/coronavirus.»