La ministre des Soins de longue durée de l’Ontario, Merrilee Fullerton
La ministre des Soins de longue durée de l’Ontario, Merrilee Fullerton

Une commission d’enquête sur les soins de longue durée en Ontario

TORONTO - L’Ontario lance une commission indépendante sur le système de soins de longue durée de la province.

La ministre des Soins de longue durée, Merrilee Fullerton, a déclaré dans un communiqué que la commission débutera ses travaux en septembre et que, dans l’intervalle, le gouvernement peaufinera les détails, notamment le mandat, la composition, les dirigeants et le calendrier de présentation des rapports de la commission.

Selon elle, «une commission indépendante et non partisane est le meilleur moyen de mener un examen rigoureux et accéléré».

L’Association des soins de longue durée de l’Ontario, les partis d’opposition et le syndicat de soins de santé SEIU Healthcare ont tous appelé à une enquête publique complète sur le secteur.

Plus de 1400 résidents d’établissements de soins de longue durée sont décédés lors d’éclosions de COVID-19 dans leur lieu de résidence, ainsi que cinq membres du personnel.

Le nombre de foyers de soins de longue durée qui ont connu une éclosion a augmenté au cours des dernières semaines, alors même que le gouvernement a imposé des restrictions de plus en plus importantes et imposé des tests généralisés.

Par ailleurs, le ministre de l’Éducation de l’Ontario devrait faire le point, mardi, sur la situation des écoles et des services de garde au moment où certaines entreprises de la province commencent à rouvrir leurs portes.

Stephen Lecce devrait faire une annonce en après-midi aux côtés du premier ministre Doug Ford et de la ministre de la Santé Christine Elliott.

Cette mise à jour arrive alors que la province entame mardi la première étape de sa réouverture économique, donnant le feu vert à l’ouverture des détaillants, de certains centres sportifs, des concessionnaires de véhicules et d’autres entreprises.

Mais la province souligne que ces entreprises doivent toujours se conformer aux directives de santé publique, notamment la distanciation physique, lorsqu’elles accueillent les clients.

Certains propriétaires d’entreprise ont exprimé leur soulagement et leur enthousiasme à l’idée de rouvrir, tandis que d’autres estiment qu’il est trop tôt pour le faire en toute sécurité.

La province a ordonné la fermeture de toutes les entreprises jugées non essentielles à la mi-mars et a récemment permis à celles qui ont une entrée dans la rue d’offrir la cueillette des achats en bordure de rue.

L’Ontario a signalé 427 nouveaux cas de COVID-19 mardi, ce qui a porté le total provincial à 23 384.

À ce jour, 1919 décès liés au virus ont été enregistrés dans la province, dont 15 ont été signalés mardi.