Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche.
Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche.

Trois-Rivières: l’employé municipal infecté n’aurait pas eu de contact significatif

Trois-Rivières — La Ville de Trois-Rivières a fait le point lundi concernant la situation de la pandémie de coronavirus, en confirmant que l’employé municipal testé positif au COVID-19 et déclaré dimanche lors d’un point de presse n’aurait eu aucun contact significatif avec qui que ce soit, écartant du coup pratiquement tout risque de contagion.

«À la suite de son enquête, la Santé publique n’a relevé aucun cas problématique. C’est donc dire que cette personne n’aurait eu aucun contact étroit ou physique significatif après l’apparition des premiers symptômes éliminant du coup le risque de contagion», a révélé le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche.

La Ville a confirmé qu’elle maintenait par ailleurs la séance du conseil municipal de mardi soir, mais qu’en vertu du décret ministériel, la réunion se fera à huis clos. Elle sera télédiffusée et webdiffusée, et les citoyens auront la possibilité de poser des questions écrites en direct par le biais de la plateforme YouTube.

Selon les indications, les membres du conseil municipal se sont vus offrir la possibilité d’assister à cette séance en vidéoconférence afin de ne pas quitter leur domicile. 

Le choix leur appartiendra tout de même d’y assister en personne ou à distance. Certains élus doivent préférablement rester en isolement, en raison de leur âge ou de leur condition, comme la conseillère Sabrina Roy qui est enceinte.

L’assemblée publique de consultation qui doit se tenir à 18 h en vertu de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme se tiendra, mais sous surveillance du respect de mesures sanitaires. Le maire Lamarche a indiqué que ces assemblées n’attiraient en moyenne pas plus de cinq personnes. 

Le maire Jean Lamarche annonce aussi le report des évaluations résidentielles, mais le maintien des évaluations commerciales. La délivrance de permis devrait pouvoir se faire sous peu à distance et les détails seront disponibles en composant le 311. Pour le moment, il semble que les collectes des ordures ménagères et du recyclage ne posent pas problème et sont donc maintenues. 

«Nous maintenons les services aux citoyens», a-t-il martelé, et ce, même si les édifices municipaux demeurent inaccessibles au public par mesure de prévention. Le paiement des taxes et des constats d’infraction peut se faire en ligne, et les prêts des différentes bibliothèques seront prolongés pour au moins les trois prochaines semaines. En tout temps, les citoyens peuvent composer le 311 pour obtenir les renseignements dont ils ont besoin.

En ce qui concerne la situation des brigadiers scolaires, qui ont été mis à pied lors de la fermeture des écoles, le maire Lamarche assure que des solutions seront trouvées. 

«On est à travailler avec nos brigadiers sur une mesure qui serait, à mon avis, fort créative et qui permettra de maintenir le lien d’emploi avec eux. C’est rempli d’espoir», a-t-il rapporté.

+

Mesures spéciales à la STTR

La Société de transport de Trois-Rivières (STTR) met en place des mesures spéciales de prévention et demande la collaboration de ses usagers afin de limiter la propagation de la COVID-19. 

Les passagers doivent désormais entrer dans les autobus par la porte arrière pour limiter les contacts avec le chauffeur. 

«La zone adjacente à l’habitacle de l’autobus sera uniquement réservée aux employés. Les boîtiers de perception ne seront donc plus accessibles, mais les usagers devront posséder un titre valide lors de leurs déplacements», explique la STTR dans un communiqué. 

La STTR demande de plus aux usagers de tous ses services de «limiter les déplacements non nécessaires» et de

ne pas prendre l’autobus lorsqu’ils présentent des symptômes de la COVID-19. 

Ces mesures doivent s’ajouter à celles que toute la population doit prendre en tout temps.  

En terminant, tous

les autobus de la STTR sont maintenant désinfectés quotidiennement.

Avec la collaboration de Gabriel Delisle