Second Cup s'oriente vers l'ouverture de cafés «non traditionnels» dans des aéroports, des hôpitaux, des stations de train et d'autres endroits.
Second Cup s'oriente vers l'ouverture de cafés «non traditionnels» dans des aéroports, des hôpitaux, des stations de train et d'autres endroits.

Second Cup fermera davantage de cafés

La Presse Canadienne
MISSISSAUGA — Second Cup a annoncé vendredi avoir l'intention de fermer davantage de cafés, de vendre davantage de ses produits dans les épiceries et d'ouvrir des services au volant dans des stations-service alors que l'entreprise tente de s'ajuster au coup porté par la pandémie de COVID-19.

La société de Mississauga a indiqué qu'un projet pilote aurait lieu dans trois stations Petro-Canada en Ontario cette année.

Second Cup a fait valoir que les ventes de ses produits chez les détaillants compléteraient celles de sa propre plateforme de commerce électronique lancée en avril, alors qu'une majorité des cafés de son réseau étaient fermés en raison des mesures de confinement.

L'entreprise va aussi de l'avant avec l'ouverture de cafés «non traditionnels» dans des aéroports, des hôpitaux, des stations de train et d'autres endroits. En tout, 14 de ces cafés devraient ouvrir leurs portes au Canada dans les 18 prochains mois.

La perte nette de Second Cup s'est accentuée à 1,93 million $, soit 8 cents par action, pour le deuxième trimestre, comparativement à une perte de 783 000 $, ou 4 cents par action, pour la même période un an plus tôt.

Les revenus nets de l'entreprise ont chuté de près de 46 % à 3,5 millions $, alors qu'ils s'étaient établis à 6,5 millions $ lors de la même période l'an dernier. Les ventes du système ont diminué de 68 %, passant de 34,4 millions $ l'an dernier à 10,9 millions $ au plus récent trimestre.

«Avec le nombre croissant de Canadiens qui travaillent de la maison, nous savons que l'expérience quotidienne du café change», a observé Steven Pelton, chef de la direction d'Aegis, la nouvelle dénomination sociale de Second Cup.

«Les gens veulent pouvoir vivre l'expérience de Second Cup dans leur propre cuisine, et nous allons rendre cet objectif plus facile à atteindre, avec le retour des produits Second Cup dans diverses enseignes de détaillants partout au Canada.»

Les ventes des établissements ouverts depuis au moins un an ont plongé de 52,6 % au plus récent trimestre, par rapport à une diminution de 8,6 % au premier trimestre. Les 19 cafés Bridgehead à Ottawa et 130 des 244 cafés Second Cup dans le reste du Canada ont fermé leurs portes à la mi-mars.