SAQ: contrôle «exagéré» à l’entrée pour une bouteille de vin

Pierre Bouillon s’est présenté à la SAQ vendredi pour y faire ses emplettes. On lui a demandé ses cartes d’identité pour s’assurer qu’il avait l’âge pour y entrer. À 68 ans, on lui a autorisé l’accès… parce qu’il avait 70 ans et moins.

Pour les jeunes de moins de 25 ans, sortir ses cartes à la demande des caissiers est devenu un geste tout naturel. Pour les gens qui sont loin de l’âge de la minorité, c’est plutôt inhabituel.

«Ce matin, je suis allé à la succursale de la Société des alcools du Québec (SAQ) du boulevard des Galeries où j’achète habituellement mon vin. On m’accueille en suivant une procédure spéciale, ce qui ne me surprenait pas jusqu’ici», raconte Pierre Bouillon.

Présentez-vous des symptômes de la COVID-19? Êtes-vous de retour d’un voyage? l’aurait-on alors questionné. Deux questions auxquelles il a répondu par la négative. On lui indique par la suite de respecter la distance sécuritaire d’au moins un mètre avec les autres clients et commis. 

L'incident rapporté par Pierre Bouillon s'est déroulé à la succursale de la Société des alcools du Québec (SAQ) du boulevard des Galeries, à Québec. 

«Discrimination»

«Puis, l’employé me demande si je suis âgé de 70 ans et plus. Je lui réponds que non, j’ai 68 ans et il me demande de lui présenter mes cartes d’identité. Je lui ai montré mon permis de conduire», poursuit-il, afin que l’employé puisse valider sa date de naissance. 

Avant de passer à la caisse, M. Bouillon affirme s’être présenté de nouveau à l’accueil. «Je lui ai dit “si je comprends bien, avoir eu plus de 70 ans, je n’aurais pas eu accès à la succursale”et il m’a répondu “effectivement”», dénonce le client, qui a aussi témoigné de son expérience sur les réseaux sociaux. 

«Je n’ai pas de problème avec les mesures sanitaires, mais quand on commence à faire de la discrimination avec l’âge, je crois qu’on exagère. Les gens de plus de 70 ans ne sont pas dangereux ou plus porteurs du virus que d’autres, il faut être prudent et ça commence à m’inquiéter qu’on montre du doigt les personnes âgées», déplore-t-il. 

«Manque de clarté»

Pour le porte-parole de la SAQ, Mathieu Gaudreault, la situation «délicate» rapportée par Pierre Bouillon relève d’un «manque de clarté». 

Dans une communication envoyée aux directeurs de succursales vendredi matin, M. Gaudreault explique qu’il était fortement déconseillé aux gens de 70 ans et plus de se présenter en succursale, conformément aux recommandations de la santé publique. 

«Ce n’était pas assez clair, il n’était pas question de leur interdire l’accès. On a clarifié le tout ce midi et on est désolé», complète le porte-parole de la société d’État. 

Cet incident fait suite à la fermeture de la succursale SAQ Sélection de la Route du Président-Kennedy de Lévis en après-midi jeudi, après la visite d’un homme de 85 ans présentant des symptômes s’apparentant à la COVID-19. Après investigation, il s’est avéré qu’il n’était pas atteint du nouveau coronavirus.