L’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec-UL  
L’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec-UL  

Résultats «encourageants» du dépistage massif à l’Institut de cardiologie et de pneumologie de Québec

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Les résultats du dépistage massif réalisé lundi et mardi à l’Institut de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ) dans la foulée de l’éclosion qui affecte l’hôpital depuis environ un mois rassurent la direction de l’établissement, alors qu’un seul employé aurait reçu un résultat positif.

Sur recommandation du directeur régional de la santé publique, l’IUCPQ a procédé en début de semaine à un dépistage massif consistant à prélever de façon préventive tous les usagers et tous les employés présents dans les secteurs cliniques à l’intérieur d’une période de 36 heures.

Au total, près de 1400 personnes ont été dépistées dans le cadre de cette opération.

Dans un communiqué diffusé jeudi, l’IUCPQ annonce qu’aucun usager n’a obtenu de résultat positif à la COVID-19, et qu’un seul employé en a reçu un. Selon la porte-parole Valérie Lefrançois, une vingtaine d’usagers et 89 employés ont été contaminés depuis le début de l'éclosion, à la mi-septembre.

Pour l’établissement, les résultats du dépistage massif démontrent «l’efficacité des pratiques de gestion des éclosions et la pertinence des mesures mises en place».

«Depuis plusieurs mois, toutes les mesures recommandées visant à contrer ou à gérer l’éclosion ont été rigoureusement implantées au sein de l’établissement. […] Considérant le contexte de contamination communautaire, la direction s’assure en continu de dépister tout employé présentant des symptômes associés au coronavirus», souligne l’IUCPQ, qui précise également que tous les usagers hospitalisés à l’Institut passent un test de dépistage dès l’admission, et ce, qu’ils soient symptomatiques ou non.

Selon l’établissement, 1588 intervenants de l’IUCPQ ont été dépistés entre le 21 septembre et le 4 octobre. Actuellement, 44 employés ayant reçu un résultat positif sont retirés du travail, et 18 autres sont en isolement préventif.

Un deuxième dépistage massif sera réalisé de façon préventive les 18 et 19 octobre, mais selon l’IUCPQ, la situation est «sous contrôle».

«La direction tient à rassurer la population à l’effet qu’il est tout à fait sécuritaire de se présenter à l’Institut pour y recevoir les soins et les services requis, que ce soit en situation d’urgence ou sur rendez-vous», termine l’établissement.