Les magasins qui peuvent rouvrir doivent avoir une entrée sur l’extérieur.
Les magasins qui peuvent rouvrir doivent avoir une entrée sur l’extérieur.

Plus d’entreprises ouvertes, plus de Québécois infectés [VIDÉO]

Plusieurs commerces pourront rouvrir lundi prochain, mais sous de strictes conditions. Et la région de Montréal attendra une semaine de plus. Les secteurs manufacturier et de la construction suivront à partir du 11 mai. Ce qui fait que 457 000 Québécois rentreront bientôt au travail et que plus de gens attraperont la COVID-19.

Le gouvernement du Québec a continué de dévoiler son plan de déconfinement, mardi. Après l’annonce lundi du retour des enfants dans les écoles primaires et les garderies québécoises à compter du 11 mai, le premier ministre François Legault a révélé le calendrier et les modalités en vue de la réouverture des entreprises. Entreprises mises en «pause» depuis déjà cinq semaines.

À renfort d’un graphique montrant que le nombre de décès à l’extérieur des lieux d’hébergement et de soins pour aînés se stabilise autour de la dizaine par jour depuis deux semaines au Québec, M. Legault a une fois de plus affirmé que «la situation est sous contrôle, sauf dans les CHSLD», pour justifier un semblant de retour à la vie normale.

Son ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, qui remplaçait pour ce point de presse la ministre de la Santé, a nommé les trois secteurs qui reprendront leurs activités et à quelles conditions. Ce sera le commerce au détail, la construction et la production manufacturière, ainsi que leur chaîne d’approvisionnement respective.

Règles claires

Des règles claires d’espacement et d’hygiène ont été édictées par la direction de la Santé publique et la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST). En l’absence de respect de ces règles, des amendes pourront être données et même des fermetures imposées, confirme le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, toujours présent à ces points de presse.

«On évalue qu’il y a présentement à peu près 1,2 million de Québécois qui sont en arrêt de travail temporaire en raison des mesures de confinement mises en place pour freiner la propagation du coronavirus. On a décidé, avec la Santé publique, de choisir ces trois secteurs-là. On parle d’à peu près 500 000 personnes possiblement qui pourraient retourner au travail sur 1,2 million», a expliqué M. Fitzgibbon.

«Il faut y aller séquentiellement. On va travailler avec d’autres ministres et ministères, la Culture, le Tourisme, entre autres, on regarde des progressions possibles. Mais à ce moment-ci, on se limite à ces secteurs-là parce que sinon, ça va être trop de monde trop vite dans le système. Et Dr Arruda ne sera pas content», a attesté le ministre, ajoutant qu’«on n’hésitera pas à revenir en arrière si jamais il y avait une nouvelle éclosion du virus».

Les centres commerciaux restent fermés

Les magasins qui peuvent rouvrir doivent avoir une entrée sur l’extérieur. «On ne veut pas, à court terme, rouvrir les centres d’achat et avoir un risque d’avoir des rassemblements dans les centres d’achat», a tranché le premier ministre Legault.

La restauration sur place, les bars, salons de coiffure, soins personnels, lieux de diffusion et secteurs culturel et touristique poursuivent la pause forcée jusqu’à nouvel ordre.

La fermeture des commerces le dimanche se prolonge de plus pour tout le mois de mai, à l’exception déjà faite des pharmacies, dépanneurs, stations-service, services de nourriture à emporter et livraisons des épiceries.


« On ne veut pas, à court terme, rouvrir les centres d’achat et avoir un risque d’avoir des rassemblements dans les centres d’achat »
Le premier ministre François Legault

Les entreprises manufacturières pourraient rouvrir quant à elles en deux étapes. D’abord avec des effectifs réduits le 11 mai, soit 50 travailleurs plus la moitié du reste des employés par quart de travail. Puis à effectifs complets deux semaines plus tard.

«Je donne deux exemples, a précisé le ministre Fitzgibbon. Un site manufacturier qui emploie 50 personnes ou moins, lors d’un quart de travail, peut fonctionner à pleine capacité. Alors qu’un site manufacturier qui emploie 500 personnes, lors d’un même quart de travail, peut fonctionner avec un maximum de 275 personnes, soit 50 plus la moitié de l’excédent, 225. La raison est simple, on veut faciliter la distanciation physique entre les employés.»

Le commerce au détail réunit autour de 196 000 travailleurs, le secteur manufacturier 176 000 et la construction 85 000.

«J’espère, pas trop de gens qui vont mourir»

Avec le déconfinement viendra une recrudescence de l’épidémie. Avec cas et décès en hausse. «Un, il va y avoir des cas. Je peux vous dire que c’est 100 %. Mais est-ce que ces cas-là vont être incontrôlables? La réponse est non», affirme le Dr Arruda.

«N’oubliez pas qu’on fait une stratégie. On ne demande pas aux gens qui sont à risque de se déconfiner ou d’aller travailler. Nous prenons les personnes qui vont peut-être l’attraper, mais qui vont avoir le moins d’impact sur leur vie comme telle. Certains vont faire la maladie de façon asymptomatique, certains pourront avoir besoin d’être hospitalisés. J’espère, pas trop de gens qui vont mourir.

«Le virus est ici pour longtemps. Ça fait qu’on peut décider de reporter tout ça en septembre. [...] On sait que c’est un pari risqué. Le virus, on ne peut pas l’éliminer. Il va circuler», résume le directeur national de santé publique du Québec.

Le nombre de décès causés par la COVID-19 au Québec est de 1682, 83 de plus que lundi. L’augmentation de 775 cas confirmés permet d’atteindre un total de 25 757 cas. Des 1625 patients hospitalisés, 217 étaient aux soins intensifs, mais aussi 94 personnes demeuraient à l’hôpital au lieu de retourner en CHSLD même si elles s’avéraient guéries.

Rappelons que malgré des annonces de déconfinement prochain, les rassemblements de toutes sortes demeurent interdits.

«Certaines personnes peuvent penser, parce qu’on rouvre certaines écoles ou qu’on rouvre certaines entreprises, que tout est permis. Non! On ne veut pas que les groupes de personnes, à l’extérieur ou à l’intérieur, se retrouvent ensemble», a insisté le premier ministre Legault.

+

CALENDRIER DE RÉOUVERTURE DU QUÉBEC

Depuis le 15 avril

Garages, mines, paysagement

Depuis le 20 avril

Construction résidentielle

4 mai

Commerces de détail avec entrée extérieure, hors de la Communauté métropolitaine de Montréal

Services de garde pour les enfants du personnel scolaire

11 mai

Écoles primaires et garderies, hors de la Communauté métropolitaine de Montréal

Commerce de détail avec entrée extérieure, dans la Communauté métropolitaine de Montréal

Construction autre que résidentielle

Secteur manufacturier, avec restriction du nombre d’employés

19 mai

Écoles primaires et garderies, dans la Communauté métropolitaine de Montréal

25 mai

Secteur manufacturier, sans restriction du nombre d’employés